Sâdhâna   Leave a comment

Ainsi notre intellect a pour fonction de réaliser la vérité par la voie de l’erreur, et notre connaissance consiste uniquement à brûler sans cesse l’erreur pour libérer la lumière de la vérité.

*

L’étonnant n’est pas qu’il existe en ce monde des obstacles et des souffrances, mais qu’on y trouve la loi et l’ordre, la beauté et la joie, la bonté et l’amour. Que l’homme possède dans son être une notion de Dieu, voilà le miracle des miracles.

L’homme a senti dans les profondeurs de sa vie que ce qui paraît imparfait est la manifestation du parfait…

*

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.

*

Il faut que l’homme réalise son existence intégrale et occupe sa place dans l’infini; il lui faut apprendre que malgré tous ses efforts les plus obstinés, il ne pourra jamais créer son propre miel dans les cellules de sa ruche, et que l’intarissable réservoir de nourriture et de vie est en dehors des parois de la ruche.

*

Nous voyons partout le jeu de la vie et de la mort, cette transmutation de l’ancien en le nouveau. Le jour vient à nous chaque matin, tout blanc, tout nu, frais comme une fleur.

*

Notre monde porte l’immortelle jeunesse au plus profond de son cœur.

Rabindranath Tagore dans Sâdhâna

Une pièce musicale d’Amrit Kirtan – Waah Yantee

Publié 28 juin 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :