Archives de juillet 2018

Lettre au Gréco   Leave a comment

En vérité, la mort nous ne pouvons pas la vaincre, mais la peur de la mort nous le pouvons.

*

L’angoisse est contagieuse.

*

Le Bien et le Mal sont ennemis, voilà le premier degré de l’initiation ; le Bien et le Mal sont associés, voilà le second degré de l’initiation ; le Bien et le Mal ne font qu’un! Voilà le plus haut degré.

*

Nous humanisons Dieu au lieu de déifier l’homme.

*

Jamais je ne signerai que je suis d’accord avec l’inévitable.

*

On dit toujours que l’homme est l’animal qui pense à la mort. Eh bien ! je dis que non : l’homme est l’animal qui pense à l’immortalité.

*

Refuser toutes les consolations – dieux – patries – vérités – rester seul et se mettre à créer soi-même, avec sa seule force, un monde qui ne déshonore pas son cœur.

Nikos Kazantzaki dans Lettre au Gréco

 

Une pièce musicale de Monika Christodoulou- Yes I Do

Publié 31 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

La liberté   2 comments

Une découverture récente d’un homme qui m’inspire beaucoup.

Qu’est-ce que la liberté aujourd’hui ? Le philosophe Alexandre Jollien nous livre son regard avec perspicacité, générosité et humour.

Publié 31 juillet 2018 par dandanjean dans Débats à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Les gens serviables   Leave a comment

J’ai beaucoup de reconnaissance pour ces gens qui ont intégré dans leur vie l’importance du service aux autres. Ils sont des artisans de notre tissu communautaire ou des artisans de la fonction publique qui mettent au cœur de leurs préoccupations un service public qui fera la différence dans la vie au quotidien de leurs concitoyens.

Ils donnent souvent sans compter, sans rien attendre en retour, et sans instaurer ces différentes formes de dépendance que l’industrie chérit tant.

Ce sont des personnes qui ont décidé de donner. Non pas qu’elles n’ont pas besoin de prendre de temps en temps, mais elles ont appris à créer un meilleur équilibre par le don de soi et le service aux autres. Elles ont compris que pour vivre dans un monde équitable, il ne faut pas seulement l’espérer, il faut vivre d’une façon qui respecte et renforce la capacité d’agir des autres.

Ce ne sont pas des gens qui prennent une retraite de leur vie active. Ils mettent fin à une carrière, et poursuivent autrement leur action dans la communauté. Elles n’ont pas besoin de vivre une retraite de la vie, elles se réalisent dans leur quotidien.

Nous connaissons tous des personnes qui font la différence dans notre milieu. Ces phares sont le ciment de nos communautés, sachons leur exprimer notre reconnaissance.

Une chanson de Solidays – Qui sait

Paroles sur https://www.rockol.it/testi/16006811/anggun-patrick-bruel-stephan-eicher-faudel-peter-gabriel-laam-lokua-kanza

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 31 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

L’acceptation radicale   Leave a comment

Nos peurs

L’attention est la forme d’amour élémentaire par excellence.

*

Quand vous dîtes quelque chose comme « je t’aime », de tout votre être, vous pouvez transformer le monde…

Du fait de notre interdépendance, quand nous éveillons en nous l’amour et l’exprimons, il change le monde autour de nous. Le cœur des êtres que nous touchons s’ouvre, et à leur tour ils iront toucher d’autres cœurs. L’amour est la nature première, la bonté de tous les êtres en attente de se manifester. Que nous offrions cet amour à haute voix ou dans une prière muette, nous l’aidons à s’épanouir chez tous les êtres, en tout lieu. Cette expression de notre nature profonde est la vivante puissance de l’amour bienveillant.

 *

Décider de se pencher vers la peur et de l’accepter peut sembler paradoxal. Or c’est parce que la peur est partie intégrante de la vie qu’y résister revient à résister à la vie. L’habitude de l’évitement s’infiltre dans toutes les dimensions de notre existence : elle nous empêche d’aimer aussi bien que nous en sommes capables, elle nous retient d’adorer la beauté qui est en nous et autour de nous, elle nous défend d’être présent à chaque instant. C’est pourquoi l’acceptation radicale de la peur est à l’épicentre de notre éveil spirituel.

*

Très tôt dans l’existence, nous avons appris que toute affiliation – avec la famille et les amis, à l’école ou au travail – exigeait de nous que nous démontrions notre valeur. Nous sommes soumis à une pression qui nous enjoint de rivaliser les uns avec les autres, de passer devant notre prochain, de nous distinguer par notre intelligence, notre pouvoir de séduction, notre compétence, notre puissance, notre argent. Et quelque part, quelqu’un compte les points, sans relâche.

*

L’autocritique est la maladie de notre monde contemporain.

Tara Brach dans L’acceptation radicale

Une pièce musicale de Lévon Minassian – They Have Taken the One I Love

 

Publié 30 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

De l’art sur la lune!   2 comments

Image-3-768x768

Depuis 1971, peu de gens savent que la lune porte une pièce d’art humaine. Il s’agit de la sculpture Fallen Astronaut de l’artiste belge Paul Van Hoeydonck.

Il a dû composer avec des contraintes tels : pas de pesanteur ni d’atmosphère et des variations climatiques extrêmes.  L’œuvre est en aluminium pour répondre aux caractéristiques du milieu d’exposition.

L’oeuvre Fallen Astronaut, haute de 8,5 centimètres, représente un astronaute qui incarne l’être humain dans son ensemble, à l’image de l’universalité du lieu. Ce petit astronaute métallique ne porte aucune marque de genre, de nationalité ni d’appartenance ethnique.

En haut dans le ciel, il y a quelque chose comme notre idéal d’acceptation qui intègre les différences attendant le lever d’une humanité inclusive.

Publié 30 juillet 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Adversaire ou ennemi?   Leave a comment

L’esprit des guerriers pacifiques est avant tout rempli d’ouverture et de bonté. Devant l’autre, il est capable de maintenir sa position. Il sait que ce n’est pas l’adversaire qu’il doit combattre, mais ce regard qui fait de l’autre un ennemi. Être l’adversaire d’une personne illustre seulement que nous avons une position différente.

Devenir son ennemi, c’est combattre pour faire disparaître les différences.

C’est l’erreur que nous faisons souvent, concevoir le monde comme état sans oppositions et sans tensions, nous amenant à nous inventer un ennemi.

L’art de la paix, c’est de se faire l’allié de notre adversaire contre cette perception d’un ennemi.

Une chanson de Francis Cabrel -Tout le monde y pense

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/964878.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 30 juillet 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Rabindranàth Tagore et la joie   Leave a comment

cropped-image-la-musique-du-monde1.jpg

Je dormais et je rêvais que la vie n’était que joie.

Je m’éveillais et je vis que la vie n’est que service.

Je servis et je compris que le service est joie.

*

La leçon la plus importante que l’homme puisse apprendre dans sa vie n’est pas que la douleur existe dans le monde, mais qu’il dépend de nous d’en tirer profit, qu’il nous est loisible de la transmuer en joie.

*

Je ne veux pas prier d’être protégé des dangers, mais de pouvoir les affronter.

L’étonnant n’est pas qu’il existe en ce monde des obstacles et des souffrances, mais qu’on y trouve la loi et l’ordre, la beauté et la joie, la bonté et l’amour. Que l’homme possède dans son être une notion de Dieu, voilà le miracle des miracles.

L’homme a senti dans les profondeurs de sa vie que ce qui paraît imparfait est la manifestation du parfait…

*

L’amour est l’ultime signification de tout ce qui nous entoure. Ce n’est pas un simple sentiment, c’est la vérité, c’est la joie qui est à l’origine de toute création.

*

Celui qui chante va de la joie à la mélodie, celui qui entend, de la mélodie à la joie.

Rabindranàth Tagore

Une pièce musicale de Shakti – Joy

Publié 29 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :