La véritable histoire d’un Indien qui fit 7000 km à vélo par amour   Leave a comment

ImAGEKrishna

Parmi les enfants des intouchables du village, il était le roi. Il ramassait des cailloux qu’il trouvait le long du chemin. Des cailloux plats, polis, doux et de couleur claire. Il prenait du charbon de bois de foyer dans la cuisine et peignait sur ces cailloux des soleils levants et couchants, et des montagnes recouvertes des forêts.

*

Un jour, le professeur de mathématiques aperçut ses croquis.

-Les intouchables n’ont pas de cerveau! s’écria-t-il en l’expulsant de la classe.

Cette sanction n’affligea pas Pikej. Il savait ce qu’il voulait, et c’était tout autre chose. La physique, la chimie et les mathématiques étaient pour lui les pires matières, il détestait les sciences. D’autres se chargeraient de construire la nouvelle nation.

Le lendemain, le professeur qui l’avait chassé du cours vint le trouver pour lui donner un bon conseil.

-Pradyumna Kumar, tu ne peux pas continuer comme ça, dit-il.

-Mais qu’est ce que je dois faire?

-Va t’inscrire aux Beaux-Arts !

Il suivit ce conseil, envoya balader les projets de son père et quitta son école avec cinquante-cinq roupies en poche.

*

Pikej, disent-ils, tu es quelqu’un de bon et tu rends les gens bons. Mais en Europe, ça ne se passe pas comme ça. Les compassions est moribonde, chez nous. En Europe, les actions des hommes sont régies par la peur, et non par l’amour.

L’amour ? Mais s’ils ne font que suivre les règles et des décisions, peuvent-ils encore croire à l’amour ? Lotta peut-elle l’aimer si tous les Européens ne vivent qu’en se conformant strictement aux règles ?

*

Il y a beaucoup de nuages noirs devant le soleil, mais un jour, le vent les chasse.

*

Il avait passé son bras autour d’elle et admirait les étoiles, puis la contemplait, elle, avant de lever de nouveau les yeux vers les étoiles. C’était romantique, mais en même temps douloureux de soutenir trop longtemps son regard. C’était pratique de pouvoir se réfugier dans les étoiles.

*

Per J. Andersson dans La véritable histoire d’un Indien qui fit 7000 km à vélo par amour

Une pièce musicale de Harry Manx – Crazy Love

Publié 25 août 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :