Si elle clapote, c’est qu’il n’y en a pas assez   Leave a comment

ImAGE passage

Répondant à l’invitation à une cérémonie du Thé, j’entrai dans une pièce située à proximité d’un temple. Je remarquai un rouleau accroché dans l’alcôve. La peinture représentait une gourde et la calligraphie due au maître zen Rosen Takashina indiquait : « Si elle clapote, c’est qu’il n’y en a pas assez. » Quel est le sens de ce message de sagesse ?

Une gourde remplie à ras bords de vin ne fait pas de bruit quand on la secoue. S’il ne reste qu’un peu de vin dans la gourde, elle clapote.

Les gens sont comme des gourdes. Les êtres humains vraiment conscients restent imperturbables et calmes quoi qu’il arrive. Ceux qui courent à droite et à gauche, toujours très occupés, se plaignant et s’excusant, ceux-là trahissent leur manque de sagesse.

Un jour où je descendais une rivière dans un petit bateau, je me fis une réflexion similaire. En amont, là où l’eau était peu profonde, la surface clapotait et s’écoulait bruyamment. En aval où la rivière était plus grosse et l’eau profonde, la surface était douce, calme et l’eau s’écoulait silencieusement.

À chaque fois que j’ai tendance à m’agiter, les mots de ce rouleau me reviennent à l’esprit.

Shundô Aoyama dans Zen, graine de sagesse

Une pièce musicale de Jean-Pierre Rampal à la flute et Lili Laskine à la harpe –  Moon Over the Ruined Castle

Publié 21 octobre 2018 par dandanjean dans Contes, Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :