Passage

ImAGE enlacés

Il est fascinant de constater que nous avons souvent besoin d’un événement traumatisant pour en saisir enfin sa beauté de la vie. Et paradoxalement, nous accordons une importance démesurée à notre présence sur terre au détriment de la présence des autres.

Il est bon de prendre la place qui nous est dévolue, non pas par dépit ou défaite, mais par réalisme. Je ne suis pas le début de l’humanité et ma mort n’entraînera pas sa fin. Je suis né quelque part entre le commencement et de la fin du monde.

La sagesse, dans ce contexte, n’est pas de laisser aller, mais d’occuper la place que nous voulons créer. Notre passage et notre vérité sont d’en arriver à dépasser la réaction de lutter contre ce qui nous entraîne tout comme de lutter contre ce qui nous retient.

En fait, être le fruit de notre singularité, la résilience de notre naissance avec une certaine humilité assumée.

Une chanson de Lex Van Someren – Global Anthem

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s