Le pays des grottes sacrées

Égypte Saqqarah 18

Les cinq éléments sacrés de la nature

Le premier est : La terre.

La terre est solide, elle a de la substance ; c’est le sol et les rochers. On peut prendre de la terre dans la main. La couleur qui lui est le plus souvent associée est le vieux rouge. En plus d’être un élément en soi, la terre est l’aspect matériel des quatre autres, qu’elle ne peut contenir ou qui peuvent l’altérer d’une manière ou d’une autre.

Le deuxième est : l’eau.

L’eau tombe parfois du ciel, reste à la surface de la terre ou coule dessus, ou s’infiltre jusqu’aux grottes souterraines. Elle est parfois absorbée et fait alors partie de la terre. Sa couleur est généralement claire ou bleue, même quand elle paraît boueuse. Quand l’eau est brune, c’est à cause de la couleur de la terre qui s’est mélangée à elle. On peut la voir et la sentir, l’avaler, mais pas la prendre avec les doigts On peut cependant la garder au creux des paumes. L’eau doit toujours être contenue dans quelque chose ; un bol, une outre, votre corps. Le corps a besoin de contenir de l’eau. Toutes les choses vivantes ont besoin d’eau, les plantes comme les animaux.

Le troisième élément est : Le vent

Pas plus que l’eau, on ne peut contenir le vent. On ne peut pas non plus le voir mais on peut constater ses effets. Quand le vent s’arrête, on ne le sent plus, mais il peut avoir une telle puissance qu’il déracine les arbres. Quand il souffle fort, il vous empêche d’avancer. Il est partout, y compris dans les plus profondes, même s’il y est généralement immobile. On sait qu’il est présent parce qu’’on peut le faire bouger en agitant quelque chose. Le vent bouge à l’intérieur d’un corps vivant. On le sent quand on prend son souffle ou qu’on le rejette. Le vent est indispensable à la vie. Les humains et les animaux en ont besoin pour vivre. Quand leur souffle s’arrête, on sait qu’ils sont morts

Le quatrième élément : le froid

Pas plus que le vent, on ne peut saisir ou contenir le froid mais on le sent. Le froid cause des changements, il rend les choses plus dures, plus lentes. Il peut durcir la terre et durcir l’eau, la transformer en glace. La couleur du froid est le clair ou le blanc. Certains disent que c’est le sombre qui produit du froid. Il fait effectivement plus frais quand vient l’obscurité de la nuit. Il peut être utile, si vous mettez de la nourriture dans une fosse froide ou dans l’eau recouverte de glace, le froid l’empêche de pourrir de pourrir. Lorsque le froid s’arrête, les choses claires redeviennent comme avant : la glace redevient eau, par exemple.

Le cinquième élément : la chaleur

On ne peut ni saisir ni contenir la chaleur mais on le sent, elle aussi. On sait quand on touche quelque chose de chaud. La chaleur change aussi les choses mais alors que le changement est lent avec le froid, il est rapide avec la chaleur. Le froid épuise la vie, la chaleur la ranime. Le feu et le soleil produisent de la chaleur. La chaleur du soleil amollit la terre durcie par le froid et change la neige en pluie ce qui aide les plantes à pousser. Elle change la glace en eau et la fait couler de nouveau. La couleur de la chaleur est le jaune, souvent mêlé de rouge mais parfois de sombre. La chaleur peut aider le vrai rouge de la vie mais trop de chaleur encourage le sombre qui détruit la vie.

Jean Auel dans Le pays des grottes sacrées

Une pièce musciale de Claire Pelletier – La caverne

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Claire_Pelletier-La_Caverne-lyrics,p13594

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s