Le véritable trésor

kintsugi-lart-de-la-rc3a9silience-cc3a9line-santini

Bodhidharma, né à Sri Lanka vers 500 après Jésus-Christ, était le troisième fils du roi de cette région indienne. A l’âge de huit ans, on pouvait affirmer qu’il avait déjà le satori. Voici pourquoi : Un jour, son maître, un très grand moine qui s’appelait Hannya Tara, reçut du roi une pierre d’une valeur inestimable.

Le maître demanda aux trois princes : « Connaissez-vous quelque chose d’une valeur plus grande que cette pierre dans notre monde? »

Le prince aîné répondit : « Seulement vous, Maître, avez reçu ce cadeau, vous êtes en possession du plus beau trésor de la terre. »

Le deuxième prince répondit également : « Même en cherchant toute notre vie, nous ne pourrons trouver dans notre monde une pierre comparable. »

Bodhidharma, alors âgé de huit ans, dit à son tour : « C’est un véritable trésor, un trésor inestimable, mais c’est un trésor de ce monde, un trésor vulgaire. Aussi, je pense que notre véritable sagesse est d’une grande valeur. Comprendre la valeur de ce trésor est également une forme de sagesse; néanmoins, cette sagesse n’a pas de profondeur; comprendre que le diamant est une pierre très précieuse d’une valeur bien plus grande que le bout de verre est de la sagesse sociale. »

Et Bodhidharma continua : « La véritable sagesse est de nous comprendre nous-mêmes. »

Taïsen Deshimaru dans Le bol et le bâton

Une pièce musicale avec Jean-Pierre Rampal et Lily Laskine – Sakura Sakura

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s