Zénitude et double espresso

Regard

Le problème, ce ne sont pas vos pensées. Le problème c’est que vous croyez toutes vos pensées.

*

Les étiquettes que j’appose sur « moi » et sur « l’autre » m’éloignent de la vérité, du moment présent. Si je reste figée derrière une « réalité » inventée de toutes pièces par mon esprit, dans laquelle je suis ceci ou cela, ou que mon voisin de coussin est un être détestable, ce n’est que « sa réalité », la réalité de mon esprit, mais ce n’est pas « la vérité » dans le monde extérieur.

*

Le seul moment où il vaut vraiment la peine d’être présent, c’est maintenant.

*

Ce n’est pas l’endroit où l’on vit qui nous transforme, ni le métier que l’on fait, ni notre compte en banque, nos talents, mais notre état de présence. C’est par la présence que l’on cultive et que l’on récolte toutes les richesses de ce monde.

*

Toute chose, bonne ou mauvaise, heureuse ou malheureuse, passera.

*

En changeant mon esprit, au même moment, je change ma réalité. Je change mon monde.

Nicole Bordeleau dans Zénitude et double espresso

Une pièce musicale de Tony Levin – Waters of Eden

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s