Le Jeu du Visage

Une information extérieure ou de seconde main est inutile quand il s’agit de la question cruciale de son propre éveil. Il ne sert à rien de se fier aux ouï-dire, à des livres, si sacrés soient-ils, à des enseignants si respectés soient-ils, à des amis si sensibles et sincères soient-ils. Même l’observation de première main, une fois passée dans la mémoire, ne sert à rien.

Seule une vérification immédiate, ici et maintenant, résoudra la question indubitablement.

Et quand je regarde, je vois, en ce moment même et ici, ce Vide non-duel, lucide, simple qui ne peut jamais être amélioré, gagné ou réalisé.

L’éveil ne s’est jamais produit.

Simplement il est, et on ne peut pas lui échapper.

Douglas Harding dans Le Jeu du Visage

Une pièce musicale de Evelyn Stein – Quiet Resource

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s