Passer du déni au déclic

Virginie Raisson-Victor nous parle d’une tentait de montrer, cartes et graphiques à l’appui, pourquoi l’humanité pourrait ne pas survivre à son développement, sauf à en changer de modèle. Des années aussi qu’elle déplorait qu’en dépit d’une conscience mieux partagée des risques de rupture, l’homme ne parvienne pas à ajuster son mode de vie à la nouvelle donne planétaire. Jusqu’à ce qu’une épreuve personnelle vienne confondre dans un même récit la résilience de sa famille et celle de l’humanité, lui offrant ainsi de mieux comprendre notre schizophrénie collective et individuelle.

Passer du déni au déclic avec Virginie Raisson-Victor

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s