Le mouvement de la vague

On a le choix de se concentrer sur les vagues ou sur l’océan.

Les deux sont indissociables, mais en même temps différents.

L’océan, cette mer, c’est le cycle incessant

de ce tourbillon de la vie qui alimente toute chose.

C’est le sang de la terre.

La vague est l’amas de gouttes éphémères,

elle amène une autre vague et projette

ainsi la mer sur la terre tel un battement quotidien.

Le mouvement de la vague est de courte durée et bien réel.

Je porte en moi la vague de ma grand-mère

qui a produit la vague de ma mère.

Nous portons en nous, dans notre sang,

le tourbillon de nos ancêtres décédés

jusqu’à ce que nous mourions.

Puis, lentement nous animons le sang de ceux

que l’on a engendrés, puis ceux-ci s’emportent à leur tour

dans le sang de leurs enfants et ainsi de suite

jusqu’à d’inimaginables générations.

Je porte en moi ma mère,

et mes enfants, seront le souvenir des petits enfants,

et ils resteront ceux qui se souviendront d’eux,

mais pas de moi,

et ce sera là, la fin ultime de ma propre vague,

malgré la continuité de la mer.

Mais qui dit vague, peut se fondre à la mère veilleuse.

Une chanson de Fred Pellerin – De fils en père

Les paroles de http://www.parolesmania.com/paroles_fred_pellerin_65660/paroles_de_fils_en_peres_1985951.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s