Qui érige les murs?

cage pensées

Nous avons une responsabilité importante au regard de ce que l’État décide et fait. D’une part, il y a l’expression de ses droits qui notamment prend la forme du droit de voter dans les pays démocratiques. Le concept de volonté populaire repose sur la capacité de chaque humain d’apporter sa voix.

D’autre part, chaque humain fait au quotidien des choix personnels qui paradoxalement auront à terme une importance déterminante sur les choix qu’un État va prendre.

Par exemple, lorsque nous sollicitons l’adhésion à nos croyances et à nos valeurs sur les réseaux sociaux, dans les faits nous tentons d’imposer une conception du monde. Quand nous adhérons à l’étiquette de la mode émergente, nous sommes en train d’établir un nouveau standard dans la société. On ne peut pas échapper à l’émergence de vision dominante, mais on peut choisir celle que nous voulons dans nos vies et assumer sa différence ou sa singularité.

Il ne faut pas sous-estimer l’effet de nos choix. Par exemple, ce qui a fait disparaître les peuples nomades, ces humains qui avaient comme mode de vie depuis des siècles de parcourir un grand territoire avec pour monnaie le troque, ce sont en grande partie les revendications les sédentaires qui ont demandé, pour protéger leurs biens, d’ériger des murs, puis des barrières et enfin des frontières pour préserver leurs modes de vie.

En voulant protéger les droits individuels, nous avons restreint des droits à une collectivité. Une société de droit s’organise et devient complexe, elle cherchera à faire en sorte que l’intérêt collectif l’emporte sur les droits individuels.

Aujourd’hui, on ne peut plus ignorer les murs, les barrières et les frontières érigés. Pour voyager, il faut maintenant franchir des États et respecter leurs exigences et les formalités.

L’enjeu est-il de savoir qui érige les murs, les barrières et les frontières ?

La pandémie nous a illustré le fragile équilibre, par-delà la question de droit, entre le privilège de vivre, et le devoir de protéger les plus faibles.

L’important est de prendre conscience que tant sur un plan individuel que sur un plan collectif, les murs, les barrières et les frontières que nous érigeons visent à nous protéger de quoi et de savoir quand les lever lorsque le risque est écarté.

Une chanson de Marie-Jo Thério – Évangéline

Les paroles sur https://www.boiteachansons.net/Partitions/Marie-Jo-Therio/Evangeline.php

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s