L’ennui, le vide et le temps confinement

Etienne Klein est physicien et philosophe. Il signe dans le « Cahier de l’Herne », consacré à André Comte-Sponville, un texte sur le temps et notre rapport à l’ennui, qui a toujours « une mauvaise réputation », mais qui peut aussi avoir des ressources, être un facteur créatif. Le scientifique revient sur les définitions du vide et du néant, deux concepts bien différents qui intéressent les physiciens. Nous ne sommes pas égaux face à l’ennui, face au vide.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s