Le manque

détachement

Elle regardait la pluie tomber. Les personnes qui ressentent la lourdeur de la solitude ont un regard qui recherche la présence dans ce qui est disparu. Elles expriment un chant du plus profond de leurs sentiments qui évoque leur manque.

Je sais que derrière les notes de ce chant se cache l’envoûtement de l’attachement, vous savez ces petits maillons formant une chaîne imaginaire que l’on ne sait pas quitter de soi-même.

En regardant cette personne pleurer le jour, il devient évident qu’au bout du compte, ce ne sont pas les formules de la langue ou le sens de la parole qui auront le plus d’impact, c’est ultimement la présence.

Elle cessera de pleuvoir la vie dès que sa présence sera devenue un consentement à accueillir ce qui est, tout en prenant conscience qu’il ne manquera toujours que ce que nos propres attentes ont créés.

Une chanson de Leonard Cohen – Thanks for the Dance

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1367205-leonard-cohen-thanks-for-the-dance.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s