Le souffle du passant

pensees-jean-souvenance-L-EGiYA2

Voyager est un art d’être. Il s’apprend par la pratique et par l’expérimentation. Au début, on veut visiter un pays, ce qui est en soi quelque chose d’impossible. Dans les faits, on ne voit que les gens que nous rencontrons et que les espaces que nous foulons.

De même, nous ne faisons pas l’ascension d’une montagne pour la conquérir, mais pour nous élever au-dessus de la terre nous rapprocher du ciel et changer de perspective

Voyager est avant tout une façon de voir la vie, d’assumer le fait que nous sommes que des passeurs dans cette vie, nous permettant de croiser des enfants, des femmes et des hommes ancrés dans un monde tout aussi subjectif et singulier que le nôtre. On s’habitue à l’idée que la réalité vécue par les gens que nous rencontrons est totalement différente de la nôtre. Il n’y a pas que les habits et les coiffures qui sont différents, il y a aussi et surtout la vie intérieure et leurs attentes.

Au fur et à mesure que nous parcourons le chemin, à force d’avancer, nous apprenons à apprivoiser le contraste permanent entre d’un côté la beauté d’un lieu et des gens, et de l’autre, la misère terrible des gens laissés à eux-mêmes, désaffiliés. À force de voyager, on découvre la composition de notre souffle. Il en va en effet une inspiration, où l’on passe par soi pour vivre l’ascension de la route, puis il y a l’expiration ou l’on sort de soi pour entrer dans le vaste monde qui nous entoure.

 Au rythme de ce souffle apparaissent des périodes où la fatigue nous pousse à rentrer dans notre espace intérieur secret, et l’on perd totalement conscience du monde extérieur. Et à l’autre bout de cette alternance rythmée d’inspiration et d’expiration de la conscience, la sensation d’un esprit ouvert nous permettant de nous créer.

Le souffle du passant n’a pas de but ni d’itinéraire, il est à la mesure humaine, l’expression du grand vent.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – En passant

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1275348-jean-jacques-goldman-en-passant.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Une réflexion sur “Le souffle du passant

  1. Pingback: Le souffle du passant — Dandanjean – Brielaplume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s