L’être-temps

Demandez-vous s’il existe ou non des êtres ou des mondes qui ne soient pas inclus dans ce temps présent. Si vous êtes un homme ordinaire, ignorant le bouddhisme, en entendant les mots aru toki vous comprendrez sans doute qu‘à un moment donné l‘Âtre est apparu comme trois têtes et huit coudes, qu‘à un moment donné l‘Âtre mesurait seize ou dix-huit pieds ou qu‘à un moment donné j’ai traversé le fleuve et à un autre moment j’ai escaladé la montagne. Vous penserez peut-être que ce fleuve et cette montagne sont des choses du passé, que je les ai laissées derrière moi et que je vis à présent dans ce palais, c’est-à-dire qu’elles sont aussi distinctes de moi que le ciel l’est de la terre.

Mais la vérité a une autre face. Lorsque j’ai escaladé la montagne et traversé la rivière, j‘étais du temps. Le temps et moi sommes inséparables. Lorsque le temps n’est pas considéré comme un phénomène de flux et de reflux, le moment où j’ai escaladé la montagne est le moment présent de l‘être-temps. Lorsqu’on ne pense pas au temps comme à une chose qui vient et qui va, le moment est pour moi le temps absolu. Lorsque j’ai escaladé la montagne et traversé le fleuve, n’ai-je pas connu le temps que je suis dans ce palais? Trois têtes et huit coudes sont le temps d’hier, une hauteur de seize ou dix-huit pieds est le temps d’aujourd’hui, mais “hier” ou “aujourd’hui” représentent le temps où l’on va dans les montagnes et où l’on voit les dix mille sommets. Ce temps n’est jamais passé. Trois têtes et huit coudes sont mon être-temps. Cela semble appartenir au passé, mais cela appartient au présent, comme le pin et le bambou.

Ne considérez pas le temps simplement comme une chose qui passe; ne pensez pas que sa seule fonction soit de passer. Pour que le temps passe, il faudrait qu’il y eût une séparation (entre lui et les choses). En croyant que le temps passe, vous n’apprenez pas la vérité de l‘être-temps. En un mot, chaque être dans le monde entier est un temps particulier dans un continuum unique. Et l‘être étant du temps, je suis mon être-temps. Le temps à pour caractéristique de passer d’aujourd’hui à demain, d’aujourd’hui à hier, d’aujourd’hui à aujourd’hui, de demain à demain. En raison de cette caractéristique, le temps présent et le temps passé ne se chevauchent pas, n’empiètent pas l’un sur l’autre. Mais le maître Seigen est du temps, Obaku est du temps, Kosei est du temps, Sekito est du temps. Et du fait que vous et moi sommes du temps, la pratique de l’illumination en est aussi.

Philip Kapleau dans Les trois piliers du Zen

Une pièce musicale de Kitaro – Orochi

2 réflexions sur “L’être-temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s