Tao te king

lao tseu

Celui qui sait voyager ne laisse pas de traces.

Celui qui sait parler ne fait pas de fautes.

Celui qui sait compter n’a pas besoin de boulier.

Celui qui sait garder n’a nul besoin de serrures

Pour fermer, ni de clés pour ouvrir.

Celui qui sait lier n’utilise pas de cordes pour nouer.

Ainsi le sage se consacre

A sauver les êtres humains

Sans rejeter personne.

Il se consacre à préserver les choses

Sans rien abandonner.

C’est là pratiquer la claire lumière

*

Si le mérite des hommes n’est plus favorisé.

La contestation ne pénètre plus les gens du peuple.

Si les biens précieux ne sont plus recherchés

Le vol disparaît de l’esprit du peuple.

Si ce qui éveille les désirs n’est plus exhibé

Le trouble du cœur du peuple s’éloigne.

Ainsi, pour gouverner le peuple,

Le sage vide les consciences mais emplit les ventres

Affaiblit les volontés mais fortifie les os.

Il garde le peuple hors science ni désir

Et s’assure que l’habileté n’ose manipuler.

Par la vertu du non-agir

L’ordre se maintient, naturel.

*

Savoir

Et se dire que l’on ne sait pas

Est bien.

Ne pas savoir

Et se dire que l’on sait

Conduit à la difficulté.

Être conscient de la difficulté

Permet de l’éviter.

Le sage ne rencontre pas de difficultés

Car il vit dans la conscience des difficultés

Et donc, n’en souffre pas.

Lao Tseu dans le Tao te king

Une pièce musicale d’Eric Aron – Dao

4 réflexions au sujet de « Tao te king »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s