Voyage en terre happy

cropped-coeur-ciel.jpg

Surtout : ne vous excusez jamais de baisser les bras face à une situation, de vouloir y échapper, en prendre la fuite : une relation amoureuse toxique, une situation professionnelle précaire, une routine qui prend de plus en plus de place et éteint peu à peu votre flamme. Ne vous excusez pas. Soyez plutôt fier(e) de prendre conscience des difficultés qui vous entourent et d’y trouver une solution, même si celle-là n’est pas parfaite et pas toujours la meilleure à prendre. La distance avec vos problèmes d’avant vous aidera à y voir plus clair et les résoudra parfois. Parfois non. En effet, partir ne règle pas tout. Et vous vous rendrez compte en chemin qu’il n’était pas si compliqué de dire non, de mettre fin à cette relation nocive pour vous, de quitter ce travail qui vous prenait trop d’énergie, de tout mettre à plat pour repartir du bon pied.

*

Alors, pourquoi partir ? Nous avons toutes et tous des raisons que nous jugeons légitimes. Certains s’y opposeront, ou du moins ne verront pas du même œil ces soi-disant raisons, estimant que vous avez déjà la chance de mener cette vie dont ils ont toujours rêvé. C’est comme cela, on regarde souvent peu à sa porte, passant notre temps à admirer celle du voisin. Mais même si la porte paraît jolie, neuve, propre, en bois massif, solide comme un roc et capable de pouvoir repousser n’importe quelle bourrasque de vent, vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’il peut se passer derrière cette façade. Peut-être qu’elle vous semble tellement plus belle et brillante que la vôtre, mais qu’elle est en réalité prête à s’écrouler, à tomber face contre terre, sous le poids de problèmes et de douleurs qui vous sont totalement inconnus. Vous avez peut-être été la personne derrière cette porte, ou celle de la porte d’à côté. Alors déployez toute votre attention à celle ou celui qui vous explique qu’il ne peut plus supporter cette porte et qu’il a décidé d’abattre pour en construire une nouvelle. À l’inverse, ne perdez pas votre temps à contempler la porte d’à côté et travaillez à ranimer la vôtre, à la façonner en vous inspirant, peut-être, des travaux de rénovation du voisin.

Marie Ponchel dans Voyage en terre happy – Leçons-thérapies apprises en voyage solo

Une pièce musicale de Yanni: If I Could Tell You

2 réflexions au sujet de « Voyage en terre happy »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s