Le mandala forestier

Le terme « mandala » vient du sanscrit et signifie « cercle ». C’est une représentation artistique du macrocosme et du microcosme établi à l’intérieur d’un rond. Il est composé d’éléments naturels. En Asie, ce sont souvent des épices, des plantes et des poudres de minéraux qui sont utilisées.

Créer un mandala est un processus d’introspection qui permet de mieux se découvrir et aussi se divertir. Le mandala fini, il est déjà temps de le détruire et de rendre à la nature ses trésors en la remerciant. Cet acte montre l’impermanence de la vie.

Très utilisé par Carl Gustav Jung comme outil de psychothérapie, le mandala représente le renouveau et l’impermanence. Il se fait toujours à l’intérieur d’un cercle tracé autour d’un point central. Celui-ci peut être représenté par un bout de bois planté, une pierre, un rocher, un arbre, une fleur, une souche…

  1. La première étape est donc de tracer le cercle. Il est généralement fait à partir de bouts de bois, de cônes, de feuilles, de cailloux… Pour tracer le cercle :
  • Prenez un bâton qui servira de mesure,
  • Identifiez le centre,
  • Posez le bâton au sol avec une extrémité sur le centre,
  • Posez un élément de la nature au sol à l’autre extrémité du bâton,
  • Laissez le bâton au centre et tourner au fur et à mesure comme avec un compas.
  1. La deuxième étape est de remplir le mandala. Il est possible de :
  • Commencer par le centre et de le remplir vers l’extérieur jusqu’à rejoindre les bords du cercle ou bien,
  • À l’inverse, de commencer le remplissage du bord du cercle pour rejoindre le centre.

Pour le remplissage, chacun part à la recherche d’éléments de la nature et les ramène à côté du mandala. Voici une liste d’éléments possible à ramasser dans la forêt:

  • Cailloux
  • Bâtons
  • Fougères
  • Feuilles
  • Fleurs
  • Sable
  • Terre
  • Écorce
  • Mousse
  • cônes de différentes formes
  • glands, châtaignes, faînes…
  • brindilles
  1. Contemplez ensuite votre mandala. Assis devant son œuvre, chacun peut vivre un moment particulier. Sans jugement, l’esprit est invité à regarder les couleurs et les formes qui souvent symbolisent une pensée ou une émotion. Pour bien appréhender le mandala, il est nécessaire de s’asseoir à différents endroits pour changer de perspectives et voir si le ressenti est différent.
  2. Rendez à la nature les éléments qui constituent le mandala, exactement comme pour ranger une salle de jeux après avoir joué. Aucune trace de votre passage n’est alors laissée derrière vous. Cela permet de se concentrer sur l’instant présent, sur le ici et maintenant. …

Laurence Monce dans Bains de forêt

Une pièce musicale de Michel Pépé – Le Mandala Sacré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s