Du bonheur, aujourd’hui

ImAGE joie

La poésie est là, parmi nous. Je vais vous donner quelques exemples.

Comment dire le temps qui passe. Le poète le dit mieux que nous ne pourrons jamais le dire : « Le moment où je parle est déjà loin de moi. »

N’est-ce pas extraordinaire de précision et de finesse ?

Autre exemple, vous dîtes : « Le fruit est bon. »

Le poète, lui, dira :

« Comme le fruit se fond en jouissance

Comme, en délice, il change son absence

Dans une bouche où sa forme se meurt. »

Comment dire mieux ? Comment mieux exprimer le plaisir de goûter ? Ces trois vers me donnent ma bouche plus encore que l’eau à la bouche !

L’amour : « Volage adorateur de mille objets divers. »

Une belle femme qui passe : « Le charme dominant qui marche à votre suite. »

Ainsi marche le charme. Ainsi le poète met-il en musique la traînée magique laissée par la beauté. Il lui donne corps.

*

Le savoir est un échange extraordinaire : il croit à chaque fois – bien plus que l’argent. C’est pour cela que l’enseignement est de loin supérieur à l’économie. L’enseignement, c’est la pierre philosophale qui change tout en or puisqu’à chaque échange, au lieu de parvenir à l’équilibre, on obtient de la croissance.

Michel Serres dans Du bonheur, aujourd’hui

Une pièce musicale Hélène Grimaud – Mozart: Piano Concerto No. 23: II. Adagio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s