Après le bon temps

Il venait de renoncer à maîtriser le temps. Il regardait immobile sur la chaise longue, le livre posé à ses côtés.  Renoncer à maîtriser le temps nous fait découvrir dans un premier temps la patience, c’est la première frontière qui souvent rebute les gens.

Il était maintenant ailleurs et il le savait par toutes les cellules de son corps. Il souriait et il appréciait, non plus chaque minute, mais plutôt, la joie de la rencontre, l’instant précieux. Moi aussi je souriais.

Une peine profondément enracinée était certes présente, mais il y avait surtout et à partir de maintenant ce silence partagé entre deux mondes où malgré l’intersection de nos chemins, des liens intenses plus forts que l’affection ou le besoin d’être accueilli se maintenaient, ces liens qui relient les cœurs.

Le frémissement de la vie côtoyait une âme libérée de ses entraves. Malgré le silence et les odeurs, la gratitude portait des larmes qui s’écoulaient.

La mort fut un départ paisible.

Une chanson de Leonard Cohen – You Want It Darker

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1180125-leonard-cohen-you-want-it-darker.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s