Garder le phare

Le métier de gardien de phare se fait de plus en plus rare au pays. Dans les Maritimes, il n’en reste que quatre et ils sont tous basés au même endroit : l’île Machias, au Nouveau-Brunswick, un refuge d’oiseaux migrateurs convoité par les États-Unis.

Le reportage de Maude Montembeault

Garder le phare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s