Livre d’aphorismes

L’inspiration chante toujours.

L’inspiration n’explique jamais.

*

Le premier baiser, c’est le lien entre le silence des sentiments et leur mélodie.

*

Il doit y avoir quelque chose d’étrangement sacré dans le sel. Puisqu’il est dans nos larmes et dans la mer.

*

Nous sommes comme les noix, nous devons être brisés pour être découverts.

*

Nous choisissons nos joies et nos peines bien avant de les éprouver.

*

Une perle est un temple bâti par la souffrance autour d’un grain de sable.

*

Je connus une seconde naissance, quand mon âme et mon corps s’aimèrent et s’épousèrent.

*

La solitude est un orage silencieux qui brise toutes les branches mortes, mais qui plante cependant nos racines vivantes plus profondément dans le cœur vivant de la terre.

*

Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent.

*

Ce n’est que lorsque tu boiras à la rivière du silence que tu chanteras vraiment. Que lorsque tu auras atteint le sommet de la montagne que tu commenceras à grimper.

Que lorsque la terre réclamera tes membres, que tu danseras véritablement.

*

J’aspire à l’éternité parce que j’y rencontrerai les poèmes que je n’ai pas écrits et les tableaux que je n’ai pas peints.

Khalil Gibran dans Le Sable et l’écume : Livre d’aphorismes

Une pièce musicale de Naseer Shamma au oud et accompagné de Carlos Peñana à la guitare espagnole – C’est ainsi qu’ils ont été créés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s