La porte du ciel

Au centre de notre être, il y a un point de néant qui n’est pas touché par le péché et par l’illusion, un point de pure vérité, un point ou une étincelle qui appartient entièrement à Dieu, qui n’est jamais à notre disposition, à partir duquel Dieu dispose de notre vie, qui est inaccessible aux fantaisies de notre propre esprit ou aux brutalités de notre propre volonté.

Ce petit point de néant et de pauvreté absolue est la pure gloire de Dieu en nous. C’est pour ainsi dire son nom écrit en nous, comme notre pauvreté, comme notre indigence, comme notre dépendance, comme notre filiation.

C’est comme un diamant pur, éclatant de la lumière invisible du ciel.

Il est en chacun de nous, et si nous pouvions le voir, nous verrions ces milliards de points de lumière s’unir dans le visage et l’éclat d’un soleil qui ferait disparaître complètement toute l’obscurité et la cruauté de la vie …

Je ne dispose d’aucun programme pour cette vision. Elle est seulement donnée.

Mais la porte du ciel est partout

Thomas Merton dans Réflexions d’un spectateur coupable

Une pièce musicale de Avril Lavigne – Knockin’ on Heaven’s Door

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/244094.html

4 réflexions au sujet de « La porte du ciel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s