Coexister 6

Mosquée de Soliman le Magnifique à Istanboul

Afin de mieux comprendre les personnes adhérentes aux principales grandes religions au regard du nombre d’adeptes dans le monde, j’ai pensé offrir ces quelques repères permettant de mieux se respecter mutuellement lorsque l’on doit vivre ensemble, en ayant une pensée particulière pour les personnes qui travaillent pour les services de proximité. Cette série de 10 se déclinera en prenant en compte la ligne de temps de la religion la plus récente à la plus ancienne.  

Aujourd’hui, j’abordel’Islam qui est apparu en Arabie au 7e siècle avec l’apparition de son prophète, Mahomet.Regroupantplus de 2 milliards de pratiquants, est composé de différents courants, dont les principaux sont le sunnisme, qui représente 90 % des musulmans, le chiisme et le kharidjisme. Un adepte de l’Islam est appelé un musulman.

Le soufisme est la branche mystique de l’Islam. On estime à 40 % des pratiquants, sunnites et chiites, lié à une fraternité soufie. Chaque confrérie a son maître-guide spirituel. Le soufisme est un humanisme et un style de vie entièrement tourné vers la spiritualité et l’excellence du comportement.

Écrits sacrés

Le Coran révélé à Mahomet, la Torah révélée à Moïse, les Psaumes révélés à David, et les Évangiles révélés à Jésus.

Repères et conception du monde

Dieu est Un, il est le Créateur. L’homme est responsable devant Dieu de ses actes et comportements, il devra mener sa vie dans le respect des autres créatures, dans la reconnaissance de leur diversité et en préservant l’harmonie entre elles. La différence des peuples et des nations, avec leurs cultures et leurs coutumes, a été voulue par Dieu. L’homme doit vivre sans oublier la mort, et vivre de bien et de justice.

Pratiques religieuses

Les cinq piliers sont au cœur de la foi musulmane et en constituent les aspects fondamentaux : l’attestation ou confession de foi, les 5 prières quotidiennes, le jeûne du Ramadan, l’aumône légale et le pèlerinage à La Mecque. L’islam reconnaît divers niveaux de compétences religieuses et différentes fonctions parmi ses fidèles et ceux-ci doivent suivre une formation dans une institution d’enseignement. Le mariage plural avec plusieurs épouses est possible. Dans beaucoup de pays, la femme doit être voilée.

Fêtes et saisons

Achoura (la dîme), Mouloud (naissance du prophète), Ramadan (jeûne, pénitence), la petite fête, la grande fête (sacrifice d’Abraham, pèlerinages).

https://www.calendrier-des-religions.ch/fetes.php

Égalité des droits

Bien que les droits se fondent sur une conception de la primauté hiérarchique des hommes sur les femmes, il y a des différences importantes selon les pays, des femmes ont pu devenir chefs d’État par exemple au Pakistan ou Sénégal. Il n’y a pas de femmes dans la hiérarchie religieuse. Les femmes ne peuvent prier dans la même salle d’une mosquée que les hommes.

Rapport avec la nourriture

Pas de porc, pas d’alcool. Durant le Ramadan, jeûne absolu du lever du soleil jusqu’au coucher.

Conception de la maladie et de la souffrance

Elle constitue une épreuve de Dieu, mais pas une punition. En cas de nécessité absolue, la transfusion sanguine est admise.

La naissance et la mort : signification et rites

Le père seul détient l’autorité parentale. L’enfant a la religion et la nationalité du père. Sounna : le rituel de la circoncision.

La mort est une transformation, la séparation du corps et de l’âme. Les morts attendent la résurrection qui rassemblera, au moment voulu par Dieu, tout le monde pour le jour du jugement. Il existe trois demeures dans l’au-delà : le paradis, l’enfer et un espace intermédiaire et provisoire entre les deux.

Rites du passage de vie à trépas

On tourne le corps vers la Mecque, on lui tient l’avant-bras droit, coude posé sur le lit, l’index désignant le ciel, en répétant fois, avec lui dans sa langue : Allah est Dieu, Mahomet est son Prophète. Après sa mort, le corps est tourné vers la Mecque (le visage tourné vers le sud, la tête au sud-ouest, les pieds placés au nord-est). Le corps est lavé trois fois de suite selon des règles précises, puis les yeux sont fermés. Le corps, nu, est ensuite enveloppé dans un linceul.

Rites des funérailles

Le mort est enterré à même la terre le plus rapidement possible après le décès et l’incinération est interdite, afin de préserver le corps pour la résurrection.

Autopsie et prélèvements d’organes

Possibles. Interprétations différentes selon les sources.

Une pièce musicale Danza Sufi

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s