N’oublie pas de m’aimer (2)

J’accepte ce que je ne peux pas changer et je change tout le reste

Quelle est donc cette part de la vie que l’on ne peut pas changer? La liste est longue : les autres, la nature des hommes, le passé, que la vie est une fin….

J’ai appris à séparer ma vie en deux, à faire la part des choses : modifiable/non modifiable.

Pour vivre plus heureuse et ne pas perdre mon temps, j’ai accepté la part « non modifiable » de ma vie.

Dans cette réalité là, impossible à changer, nous pouvons cependant maîtriser 2 aspects essentiels : notre regard sur cette réalité et notre adaptation.

En acceptant la part « non modifiable » de ma vie, j’ai aussi découvert son autre part, immense : tout ce qu’il est en mon pouvoir de changer pour vivre mieux et prendre part activement au bien être des hommes et des femmes vivant autour de moi.

Notre pouvoir de changer est beaucoup plus grand que nous ne pouvons l’imaginer. Nos limites les plus rigides sont parfois celles que nous nous imposons à nous même. Nos limites sont parfois simplement de fausses croyances.

On croit qu’on est incapable de changer notre vie. Mais a t on essayé?

Si je le veux, si je prends vraiment conscience de mon pouvoir, je peux changer beaucoup de ce qui m’insatisfait dans ma vie.

Utilisons-nous vraiment toutes nos qualités, nos compétences, nos talents, notre force, notre énergie, notre capacité de travail pour créer la vie qui nous convient?

Charlotte Valandrey dans N’oublie pas de m’aimer

Une pièce musicale de Ludovico Einaudi – Love is a Mystery

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s