Archives du tag ‘Clarisse

Par delà le corps de la terre   1 comment

Clarisse 19-02-05

Il y a 8 ans, Clarisse, ma mère est décédée après avoir passé près de 25 ans prisonnière de son corps par la maladie. Je pouvais passer lui rendre visite, lui parler et lui chanter une chanson, puis partir. Et si je décidais de revenir 5 minutes plus tard, elle avait déjà oublié mon passage. Je pouvais lui faire revivre la même chose. Sa lésion au cerveau avait fait en sorte qu’elle n’avait plus de mémoire à court terme. Elle se rappelait ma naissance, mais pas ce qu’elle avait pris pour déjeuner. Confiné en fauteuil roulant où le lit, sa vie était dépendance, elle qui avait passé sa carrière comme intervenante dans des organismes ou entreprises pour aider les autres.

Chacune de mes visites qui étaient aux yeux de certains inutiles était pour moi des réelles présences à l’autre, sans attente, sans contrepartie. Mon frère Robert a été envers elle un pur exemple de compassion.

Il y a des portes dans les présents de la vie que l’on ouvre qu’en étant attentif, disponible, sans mots de passe… et elles génèrent des rencontres merveilleuses, et depuis mère veilleuse.

Une chanson d’Arcade Fire interprétée par Peter Gabriel – My body is a cage

Les paroles en français sont sur https://www.lacoccinelle.net/958348.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 11 février 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Une mère veilleuse   1 comment

Clarisse 19-02-05

J’ai eu la chance d’avoir une merveilleuse mère, une mère veilleuse de ses enfants, avec un cœur gros comme le don de soi. Il m’a fallu du temps pour prendre conscience et apprécier que la vie avait déposé sur mon chemin un être exceptionnel.

Aujourd’hui, son jour d’anniversaire, je me souvient de Clarisse qui est maintenant décédée.

Ce n’est que lorsque nous faisons taire nos attentes, nos revendications, nos désirs, nos besoins et nos histoires qu’il est alors possible de voir clairement toute l’attention, l’affection et le merveilleux de la présence d’un être aimant qui fait la différence dans nos vies.

Alors, par cette prise de conscience toute notre vie change et nous renaissons d’un lâcher-prise auprès d’une mère veilleuse et nous sommes capables d’apprécier tout le pouvoir de la compassion. Elle en a été un bel exemple.

Une chanson de Francis Cabrel – Une star à sa façon

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 30 novembre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :