Archives du tag ‘complémentarité

La conjonction des savoirs   Leave a comment

ImAGE corridor

La religion, la science, l’art, dans leur intelligibilité fondamentale, ne sont pas incompatibles mais inséparablement unis. Ces différentes attitudes de l’esprit devant le monde sont interdépendantes. Il est donc important de rétablir un dialogue, souvent occulté par une vision excessivement fragmentaire, entre ces aspects particuliers de la culture humaine…

Il est difficile de ne pas voir que notre civilisation, dans le passé comme dans le présent, a souffert et souffre encore d’une espèce de perte ou de faillite du sens. Chacun le vit comme un sentiment de « vide intérieur », d’absence de sens ou simplement d’absurdité de la vie. Le problème réside en ce que le sens implique la valeur, et si la vie est dépourvue de sens, elle revêt une valeur nulle et ne vaut donc pas la peine d’être vécue.

Les grandes traditions spirituelles, et aujourd’hui la science, évoquent l’existence d’une autre réalité que celle qui tombe directement sous le sens. Ces deux approches de la réalité nous acheminent aux confins des territoires objectivement observables, là où le sens de l’univers se déploie dans le vécu de notre conscience pour rayonner d’un sentiment intense d’unité intérieure et de participation cosmique.

La spiritualité, la psychologie des profondeurs et la science peuvent être des itinéraires complémentaires sans pour autant se fonder l’un sur l’autre, au regard d’une prise de conscience globale du fait relationnel au sens où l’univers n’est pas un agrégat de parties élémentaires séparées les unes des autres avec seulement des interactions externes.

A un niveau plus profond, celui où tend chacune des disciplines évoquées, tout est relié, chaque partie est potentiellement présente dans toutes les autres et réciproquement.

La fragmentation est une abstraction, une convention parfois pratique, mais aucun des termes constituants les pôles opposés n’est cause de l’autre. La matière ne cause pas l’esprit, l’esprit ne cause pas la matière, ils s’auto-produisent mutuellement…

La conjonction des savoirs, Dominique Casterman

Une chanson interprétée par Bruno Pelletier – Le temps des cathédrales

Les paroles et les accords surhttps://www.boiteachansons.net/Partitions/Notre-Dame-de-Paris/Le-temps-des-cathedrales.php

 

Publié 4 décembre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

La Fable du porc-épic!   1 comment

cropped-coexist-11.jpg

La Fable du Porc-épic!

C’était l’hiver le plus froid jamais vu. De nombreux animaux étaient morts en raison du froid.

Les porcs-épics, se rendant compte de la situation avaient décidé de se regrouper. De cette façon ils se couvraient et se protégeaient eux-mêmes!

Mais les piquants des porcs-épics de chacun blessaient leurs compagnons les plus proches même s’ils se donnaient beaucoup de chaleur les uns aux autres.

Après un certain temps, ils ont décidé de prendre leur distance l’un de l’autre et ils ont commencé à mourir, seuls et congelés.

Alors, ils devaient faire un choix : accepter les piquants de leurs compagnons ou disparaître de la terre. Sagement, ils ont décidé de revenir en arrière pour vivre ensemble.

De cette façon, ils ont appris à vivre avec les petites blessures causées par l’étroite relation avec leurs compagnons mais la partie la plus importante était la chaleur qui venait des autres. De cette façon, ils ont pu survivre.

La meilleure relation n’est pas celle qui rassemble les gens parfaits, mais le mieux est quand chacun apprend à vivre avec les imperfections des autres et on peut y découvrir et admirer les bonnes qualités des autres personnes.

Catherine Ponder

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Ensemble

Publié 9 avril 2017 par dandanjean dans Contes, Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Oh les papillons!   2 comments

ImAGE envol papillon

J’ai levé mes mains

droit devant moi

J’ai regardé au loin

en pensant à toi

Puis j’ai fermé les yeux

en respirant lentement

J’ai fait le calme en moi

et pris le temps

de bien canaliser

mon énergie

J’ai laissé se former l’image

de ce que je voulais

te faire parvenir

J’ai approché les mains

à ma bouche

J’ai bien accroché l’image

à mon souffle retenu

Puis j’ai ouvert les yeux

en soufflant fortement

sur mes mains

pour que s’envole

une grande nuée

de papillons

multicolores et dansants

pour qu’ils se rendent jusqu’à toi

et qu’ils t’enveloppent

de leurs battements d’ailes

afin de créer de cet effleurement

l’effet de chatouille

qui soulève un fou rire

de joie partagée.

Tu me regardes, souriant (e)

et, tu lèves tes mains,

tu regardes une autre personne

Et ainsi se repend l’effet papillon.

Une chanson de Thomas Fersen – Les Papillons

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Le bonheur selon Confucius, Yu Dan   Leave a comment

ImAGE Paix verte

Il était une fois trois petits mulots qui s’affairaient dans les champs en prévision de l’hiver. Le premier cherchait frénétiquement des provisions et transportait toutes sortes de graines dans son trou. Le deuxième battait la campagne en quête de tout ce qui pourrait lui permettre de se protéger du froid, et il remplissait son terrier de paille, de foin et de duvet. Et le troisième mulot? Lui, se promenait de-ci de-là en regardant le ciel, goûtant au spectacle de la nature, quand il ne s’allongeait pas pour se reposer un moment.

Ses deux laborieux compagnons le houspillaient en partant au travail et lui disaient: » Quel paresseux tu fais! Si tu ne prépares pas l’hiver, comment te débrouilleras-tu lorsque la bise sera venue? »

Mais le troisième mulot n’essayait même pas de se justifier.

Quand l’hiver arriva,les trois mulots s’abritèrent dans leur tanière encombrée de provisions. Ils ne manquaient ni de vivres ni de literie douillette, mais ils n’avaient rien à faire de toute la journée. Peu à peu l’ennui s’installa, et ils ne savaient pas comment passer le temps .

Alors le troisième mulot commença à raconter des histoires à ses deux compagnons: il leur parla de l’enfant qu’il avait vu au bord du champ  un après-midi d’automne, d’un homme qu’il avait observé près de la mare un matin d’été. Il  leur rapporta des conversations qu’il avait eues avec d’autres mulots du champ voisin: il leur chanta la chanson d’un oiseau qu’il avait entendue au printemps….

C’est à ce moment là seulement que les deux mulots travailleurs comprirent que pendant toute la belle saison leur compagnon avait recueilli des rayons de soleil pour les aider à passer agréablement l’hiver.

…si certaines activités semblent n’avoir aucune utilité pratique, elles peuvent apporter la paix et l’harmonie à l’âme.

Une chanson Eric Aron – Dao (China)

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – (Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci: dandanjean.wordpress.com)

Toi comme complément direct   Leave a comment

ImAGE enfants

Pourquoi vouloir absolument gagner sur les autres, chercher à tout prix à avoir raison, vouloir vaincre?

Éliminer les personnes différentes ne peut qu’appauvrir ta vie. Rien n’est contre, rien n’est pour, tout est complémentaire et interdépendant.

Si tu croises quelqu’un qui à tes yeux t’est supérieur, exprime ton respect devant cette femme ou cet homme et tâche de prendre exemple sur ce qui fait sens pour toi.

Si tu croises quelqu’un qui à tes yeux t’est inférieur, exprime ton respect devant cet homme ou cette femme et tâche de prendre exemple sur ce qui fait sens pour toi.

Toutes les personnes autour de nous apportent un jour ou l’autre l’exemple qu’il nous manquait pour grandir. Ne pas ouvrir son cœur à la différence c’est se priver de l’apprentissage, de l’expérience nouvelle et d’une conscience plus grande.

Une chanson de Lara Fabian et Maurane – Tu es mon autre

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – (Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci: dandanjean.wordpress.com)

%d blogueurs aiment cette page :