Archives du tag ‘Croyances.

Quelques propos de Claude Lévi –Strauss   Leave a comment

Terre

Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leurs croyances indépendamment de leur condition.

*

Chaque progrès donne un nouvel espoir suspendu à la solution d’une nouvelle difficulté. Le dossier n’est jamais clos.

*

Le barbare, c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie.

*

La civilisation mondiale ne saurait être autre chose que la coalition de cultures, préservant chacune son originalité.

*

L’humanité s’installe dans la monoculture ; elle s’apprête à produire la civilisation en masse, comme la betterave. Son ordinaire ne comportera plus que ce plat.

*

La tolérance n’est pas une position contemplative. C’est une attitude dynamique, qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ceux qui veulent être tolérants.

*

Claude Lévi –Strauss

Il est un anthropologue et ethnologue qui a exercé une influence importante sur les sciences humaines dans la seconde moitié du XXe siècle en étant notamment l’une des figures fondatrices de la pensée structuraliste.

 

Une chanson de Damien Rice interpreétée avec Cantus Domus – It Takes a Lot to Know a Man

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/947909.html

Publié 12 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

L’Égypte et les dieux   Leave a comment

cropped-elevation.jpg

Pour Hérodote,  les Égyptiens étaient les plus religieux de tous les hommes.

Pour les égyptiens de l’Antiquité, la religion était très importante, tout s’expliquait à partir d’elle, elle était la raison d’être de chacun.

On explique la présence des dieux par milliers par le fait que chaque province, chaque ville, chaque village avait ses propres dieux, puis certains dieux sont devenus plus célèbres que d’autres.  Par exemple, quand une ville a pris de l’importance dans le pays par exemple, Thèbes, Amon est passé de simple divinité au départ pour prendre une dimension nationale quand les pharaons ont résidé à Thèbes.

Cette religion est difficile à bien concevoir dans toutes ses nuances car elle a été pratiquée pendant plus de 3 000 ans et elle a connu une certaine évolution. Ainsi, un même dieu peut être représenté au fil du temps de plusieurs façons et même des dieux différents peuvent porter les mêmes attributs. D’une certaine façon, on peut concevoir que chaque dieu fait référence à un lieu précis et une époque déterminée.

Ainsi, les différentes communautés égyptiennes attendent des dieux une aide dans leurs activités, ils leur apportent des hommages en remerciement de leurs bienfaits ou pour se concilier leur malveillance.

Autre fait qui retiens notre attention, la religion égyptienne de l’époque Antique accorde une grande importance aux animaux : le chat, l’ibis, le bélier, le cobra, la vache, le taureau, le vautour, le crocodile, … Le dieu et non, l’animal est honoré à travers le symbole, la puissance qu’il est censé incarner. Bien qu’au départ, les dieux étaient représentés sous une forme animale, vers 3100 av JC, ils se sont aussi figurés sous forme humaine. Vers 2700 av JC, ils ont été représentés sous un mélange humain-animal (un corps d’homme et une tête d’animal par exemple).

Ainsi, l’évolution fait en sorte qu’un même dieu peut être représenté de façon différente.  Par exemple, Hathor est apparu sous la forme d’une vache, sous la forme d’une femme avec une tête de vache puis d’une femme.  De même, Amon a été représenté sous la forme d’un bélier, d’un homme à tête de bélier et sous la forme d’un homme.

Les dieux possèdent des attributs spécifiques qui peuvent aider à leur identification, ils tiennent également dans les mains les signes de leur pouvoir  par exemple un sceptre ouas ou une croix de vie ankh.

Comme les humains, les dieux ont une âme, ils ne sont pas parfaits, ils se marient, ils ont des enfants et ils meurent même, ils se querellent, ils se font la guerre, mais comme ils ont droit à la résurrection, ils ne meurent jamais définitivement.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman et interprétée par Zaz – Si

Publié 4 décembre 2016 par dandanjean dans Contes, Voyages et errances

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Une approche de soutien à la créativité   Leave a comment

Notre temple

Lorsque nous travaillons avec des gens, et que nous nous préoccupons de leur développement, au sein d’un groupe ou au sein d’une organisation, nous sommes amenés un jour ou l’autre à nous demander pourquoi il est si difficile pour l’être humain de modifier ses croyances ou ses comportements.

Elle sont pourtant, à l’évidence, pour un observateur externe, la cause de souffrances, et même de maladies physiques ou mentales.

Et pourtant, pour développer, pour avancer, il faut dépasser le connu, dépasser les dogmes, revisiter nos croyances et nos comportements.

La souplesse est possible quand on se libère de la peur. Nous ne naissons pas libres, mais nous avons cette capacité de nous libérer.

Travailler ensemble pour atteindre des réalisations innovantes demande un bel esprit de corps et implique de créer cet espace ou il est possible de travailler sur soi.

Ce qui émerge d’un groupe provient forcément d’une ou de personnes. Tous les changements et les potentiels créatifs y résident.

Développer une approche de soutien à la créativité avec ses ressources est un impératif.

Une chanson de Daniel Bélanger  Je fais de moi un homme

 

Publié 17 novembre 2015 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Thich Nhat Hanh – La sérénité de l’instant   Leave a comment

thay_duncan_berry

Extrait du livre La sérénité de l’instant

Le thérapeute ne traite pas le patient en lui offrant un ensemble de nouvelles croyances. Il essaie de l’aider à voir quelles idées et croyances l’ont amené à souffrir ainsi. Beaucoup de patients veulent se débarrasser de leurs émotions douloureuses, mais ils ne veulent pas abandonner leurs croyances et points de vue qui sont les racines mêmes de leurs souffrances. Thérapeute et patient doivent alors travailler ensemble pour que le patient voie les choses telles qu’elles sont.

C’est la même chose quand on utilise la vigilance pour transformer nos sentiments. Après avoir identifié le sentiment, nous être unis à lui, l’avoir calmé et l’avoir lâché, on peut regarder plus profondément les causes, qui sont souvent basées sur des perceptions erronées. Dès que nous comprenons les causes et la nature de nos sentiments, ceux ci commencent à se transformer d’eux-mêmes.

Une pièce musicale: Lumière de vie – Harmonium

Publié 9 octobre 2015 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Ta différence   Leave a comment

Sourie

Il va falloir que tu acceptes de ne pas forcément correspondre à ce qu’attendent les gens, ne pas toujours te conformer à leurs critères, leurs valeurs, mais oser afficher ta différence, parfois même quand elle dérange. Bref, lâcher prise sur l’image que tu souhaites donner aux autres, et apprendre à ne pas trop te soucier de ce qu’ils pensent de toi.

Lorsque tu assumeras pleinement tes différences, alors tu pourras te pencher sur celles des autres et, si nécessaire, t’y adapter.

Citation de Laurent Gounelle Les dieux voyagent toujours incognito

Une chanson La différence

Publié 19 septembre 2015 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Les îles Lusion   Leave a comment

Soleil papier

Les illusions que nous avons perdues

Laissent des marques sur notre corps

Elles sont des citatrices révélant l’empreinte

Des chaînes de nos croyances

Une chanson

https://www.youtube.com/watch?v=y1myXzIpQ3U

Publié 31 mai 2015 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

Par tes yeux   Leave a comment

Maroc Rendonnée

Nous naissons et nous baignons dans un discours dominant en lien avec la société où nous sommes nés et où nous avons été élevés. Les croyances qui y sont véhiculées apparaissent comme les meilleurs choix, d’ailleurs souvent les seuls.

Et lorsque nous vient l’idée de nous élever la tête de ce milieu de vie, nous découvrons différents gourous ou maîtres qui proclament que leur méthode, leur approche, leur vision ou leur façon de méditer sont les seules voies qui mèneront à la vérité.

Et pourtant, tous ces gourous et ces maîtres sont des personnes en mouvement dans leurs voies personnelles intéressantes.

Pour nous élever à notre véritable nature, notre vérité, nous devons nous laisser guider par notre propre autorité, par delà les traditions, la peur, et l’artifice des mots appris.

Nous voir, et nous réaliser tel que nous sommes, constitue le commencement et la fin de la recherche. La vérité n’est pas cachée dans un quelconque espace lointain, elle est dans le regard de ce qui est.

In your eyes Peter Gabriel

https://www.youtube.com/watch?v=e63gBOVfVO4

%d blogueurs aiment cette page :