Archives du tag ‘être soi

Percevoir la joie au quotidien   Leave a comment

ImAGE enfant rire

Parfois, il est bon de se rappeler que même si nous visitons tous les temples de ce monde, ils ne demeureront que des lieux de passages. L’important, c’est d’aller chercher une partie de la flamme d’émerveillement pour en allumer les lanternes de notre quotidien.

Le corps que nous occupons dans ce monde est le temple de notre histoire personnelle, c’est le lieu de culte de notre humanité, de notre nature propre. Il n’en tient qu’à nous qu’il soit sacré ou profane, ce lieu quotidien que nous habitons sera à la dimension de notre vision.

Ceux qui ont pris conscience que la statuette dans un temple a une fonction autre que l’adoration du matériel auront saisi la lumière qui en émane et en alimenteront leur conscience par leurs gestes quotidiens. La joie, c’est cette capacité de prendre conscience du rayon de lumière qui illumine tout objet et d’en saisir la beauté de l’impermanence.

Une pièce musicale – L’hymne à la joie (joué hors d’une salle, dans les rues du quotidien… et puis après l’écoute, une partie de la joie sera en vous).

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Publié 13 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

L’aventure d’être soi   2 comments

ImAGE joie

Je suis de ceux qui accordent une importance au désir. Toute ma démarche personnelle repose sur la réponse à ce que je désire réellement, au plus profond de moi.

Je ne veux pas être comme quelqu’un d’autre, je veux me réaliser dans ma quotidienneté.

À ceux qui me proposent de taire et d’éviter la peur, les craintes, les doutes, et tous les soubresauts de nos émotions en nous, je réponds que je ne peux pas refuser la vie et nier ce que je suis.

Dans le film L’aventure c’est l’aventure de Claude Lelouch, on annonce candidement que La devise c’est La clarté dans la confusion!

Je suis encore emballé par cette devise.

Prendre le temps de vivre, de décoder, d’entendre ce qui se passe réellement, de porter une attention bienveillante afin de discerner à travers les soubresauts de la vie le chemin que nous parcourons, voilà un beau défi.

Il faut savoir accepter que parfois les chemins que nous empruntons ne soient pas sans obstacle, sans nids de poule, et que le fait de se sentir secoué ne soit pas nécessairement de mauvais augure.

Les soubresauts ou les obstacles du parcours que nous poursuivons ne sont pas des problèmes importants. Toutefois, cesser d’avancer ou vouloir sortir de son propre parcours pour trouver que les voies plus calmes en sont.

Développer la conscience ne veut pas dire se sauver de la réalité!

Vivre c’est mon aventure d’être pleinement moi.

L’extrait

Une chanson avec Johnny Hallyday – L’aventure c’est l’aventure

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Oser être soi   2 comments

Maroc Rendonnée

Résister à la facilité comme à la résignation, demeurer discret sinon secret, ce sont là de beaux titres de noblesse.

Il faut un courage constant, une passion tenue – comme on dit d’une note ou d’un pari – pour oser être soi, pour ne pas renier ses valeurs ni ses rêves.

Le besoin de reconnaissance apparaît bien comme le talon d’Achille de tout individu. Il explique que, pour se sentir compris ou acceptés, la plupart des hommes préfèrent renoncer à leur liberté, à leur singularité.

Le véritable solitaire ne cherche ni à plaire ni à être réconforté. Sa grande force vient de ce qu’il n’est point troublé par les agissements et les opinions du monde.

Quand on vit seul, on ne donne pas prise, on ne se situe plus par rapport au général, mais par rapport à l’absolu.

L’esprit de solitude, Jacqueline Kelen

Une chanson de Daran – Gens du voyage

Publié 20 juin 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

La joie au quotidien   2 comments

ImAGE Paix verte

Parfois, il est bon de se rappeler que même si nous visitons tous les temples de ce monde, ils demeureront que des lieux de passages. L’important, c’est d’aller chercher une partie de la flamme d’élévation pour en allumer les lanternes de notre quotidien.

La place que nous occupons dans ce monde n’est certainement pas un temple, mais c’est le lieu de culte de notre humanité, de notre devenir. Qu’il soit sacré ou profane, ce lieu quotidien que nous habitons sera de la dimension de notre vision.

Ceux qui ont pris conscience que la statuette dans un temple a une fonction autre que l’adoration du matériel auront saisi la lumière qui en émane et en alimenteront leur conscience par leurs gestes quotidiens.

Une pièce musicale l’hymne à la joie joué hors d’une salle, dans les rues du quotidien… et puis après l’écoute, une partie de la joie sera en vous.

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 29 octobre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Vulnérable   Leave a comment

ImAGEImpossible de se cacher

Dans un monde où il est important d’avoir raison, et surtout, que cela donne du prestige, comment respecter notre humanité qui peut être forte et à la fois vulnérable?

Car quand je m’ouvre à l’autre, je deviens vulnérable.

Quand j’aime, je deviens vulnérable.

Le risque d’être vulnérable fait partie de l’équation si nous désirons nous ouvrir à l’expérience, à l’amour, voir même à l’émerveillement.

Être vulnérable c’est accepter que nous sommes en devenir et que dans nos échanges, nos pensées évoluent, nos sentiments évoluent, et de fait, manquent de finition. Il s’agit d’interagir avec le monde avec un cœur authentique et ouvert en s’affirmant: « Prenez-moi comme je suis ou passez votre chemin! »

Cela demande du courage de choisir consciemment la vulnérabilité. Cette ouverture d’esprit demande l’acceptation de la critique, du jugement, et parfois d’être rejeté. C’est toutefois la voie de l’apprentissage, du développement et de sa réalisation.

Vaut-il mieux être en représentation, projeter un faux moi ou être comme je suis?

Dire à une personne que je l’aime implique la peur d’être rejeté, mais cela fera mal moins longtemps que de perpétuer la douleur qu’entraîne le refoulement et l’attente.

Dans la vie il n’y a pas de hasard semble-t-il, il y a des rendez-vous qui s’offrent à nous.  Je pense que cette vision est juste.

Être authentique est une voie porteuse dans ce monde. Elle est une valeur sûre. Il ne faut pas laisser nos peurs et nos dogmes créer des rendez-vous manqués, aussi bizarre qu’ils puissent paraître.

Puisque l’amour naîtra de votre volonté d’être vulnérable, il est sage d’apprendre à apprivoiser cette vulnérabilité au lieu de la fuir.

Au lieu d’être parfait, soyons de beaux humains en évolution émerveillée par la vie.

Une chanson de Claude Léveillée – Les rendez-vous

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Changer le monde en soi   Leave a comment

ImAGE soleil

Nous désirons tous vivre un changement dans notre vie.  Nous aimons s’élever, avancer.  Mais croyons-nous aussi à la magie?

Le changement initié par nous dans notre vie ne peut s’opérer que lorsque deux conditions sont réunies.  La première, c’est la prise de conscience que la situation est devenue intolérable, ce qui constituera la nourriture de ma volonté. Et, il y a l’espoir suffisamment fort pour se voir réussir et initier le mouvement, ce qui constituera la nourriture de mon pouvoir.

Ma nourriture pour ma volonté est le fait de reconnaître avoir une difficulté et d’en être suffisamment dérangé par cette situation.

Ma nourriture pour mon pouvoir est de croire en ma capacité de réussir le changement et de sentir que j’ai le soutien qu’il me faut.

Par exemple, je peux me rendre compte que mon travail me nuit réellement, mais tant que je n’ai pas cet espoir de me voir répondre autrement à mon besoin de travailler et de subvenir à mes besoins, ce sera difficile.

Il est important de ne jamais laisser la douleur prendre toute la place, demander de l’aide est un bon frein.  Ce n’est pas un aveu de faiblesse, mais un geste mature, une expression de quelqu’un qui est en train de se réapproprier son pouvoir d’agir, et d’apporter les changements requis pour évoluer.

La magie, ce n’est pas l’attente stérile, la magie c’est de se mettre en mouvement pour vouloir et pouvoir changer.

Une chanson d’Eric Clapton – Change The World

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

Publié 13 septembre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Le bonheur   Leave a comment

Visage couleur

Avant de toucher le bonheur,

il peut nous sembler être une illusion.

Après l’avoir obtenu, le besoin immédiat diminue.

La personne qui vit le bonheur ne le cherche pas,

la personne qui ne vit pas le bonheur désire l’obtenir.

Le bonheur échappe à ceux qui le veulent.

C’est lorsque le bonheur prend racine en nous,

que nous comprenons qu’il n’y a pas de bonheur.

Une chanson C’est plein de vie interprétée par Bori

Publié 27 février 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :