Carl Gustav Jung: Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin

AVT_Carl-Gustav-Jung_1533

Je considère que c’est le devoir de tous ceux qui, solitaires, vont leur propre chemin, de faire part à la société de ce qu’ils ont découvert au cours de leur voyage d’exploration, que ce soit une fontaine fraîche pour ceux que tourmente la soif, ou que ce soit le désert stérile de l’erreur. Dans la première éventualité, on aide son prochain, dans la seconde on l’avertit.

Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin.

L’attitude négative à l’adresse de l’inconscient, voire sa répudiation par le conscient, sont nuisibles dans la mesure où les dynamismes de l’inconscient sont identiques à l’énergie des instincts. Par conséquent, un manque de contact et de liens avec l’inconscient est synonyme de déracinement et d’instabilité instinctuelle.

Mais si l’on réussit à établir cette fonction, que j’ai dite transcendante, la désunion avec soi-même cessera et le sujet pourra bénéficier des apports favorables de l’inconscient. Car dès que la dissociation entre les divers éléments de soi-même cesse, l’inconscient accorde – l’expérience le prouve abondamment – toute l’aide et tous les élans qu’une nature bienveillante et prodigue peut accorder aux hommes. De fait, l’inconscient recèle des possibilités qui sont absolument inaccessibles au conscient ; car il dispose de tous les contenus psychiques subliminaux, de tout ce qui a été oublié ou négligé, et, en outre, de la sagesse conférée par l’expérience d’innombrables millénaires, sagesse déposée et confiée à ses structures archétypiques.

L’homme mérite qu’il se soucie de lui-même car il porte dans son âme les germes de son devenir.

Carl Gustav Jung dans Psychologie de l’inconscient

Une pièce musicale  de Vivaldi: La Folia

L’autre langage

ImAGE enlacés

Le langage nous est utile pour communiquer avec les humains. Ce système complexe sous forme de mots et de codes permet de traduire les images et émotions que nos yeux captent de cette représentation du monde et de les communiquer à l’autre.

Nous avons en nous un système similaire qui nous permet de décoder la réalité que nous vivons et nous permettre de composer avec. Il est cet écran permettant de recevoir ce qui vient de notre monde intérieur.

Le rêve est cet autre langage, qui permet de rendre visible l’invisible, de ramener ce qui semblait oublié ou enfoui sous les couches de nos expériences.

Le rêve est le langage permettant de traduire ce qui réside dans la part inconsciente de notre être.

Le rêve est un langage et une écriture en forme d’images et d’émotions.

Sans le rêve, nous voyons que les ombres chinoises inversées du film muet projeté sur l’écran de notre conscience.

Apprendre à communiquer avec les autres est aussi important que d’apprendre à communiquer avec soi.

 

Une pièce musicale de Mendelssohn – Songe d’une nuit d’été

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Rêves et réalité

yin-and-yang-1947878_1920-1

L’observation consciente nous permet d’explorer le monde qui nous entoure et avec des instruments tels des microscopes ou des télescopes, nous pouvons développer nos connaissances et façonner notre monde.

De même, les songes inconscients que nous faisons la nuit nous amènent à explorer un monde intérieur, rempli d’inconnus et de capacités. Les songes sont des révélateurs de ce qui en apparence nous est invisible. Les songes sont les lentilles de notre vie et nous permettent de façonner notre personnalité.

En assumant et en intégrant cette expansion de notre conscience et de notre inconscience dans notre quotidien, nous développons une attention plus grande aux différentes manifestations de la vie. L’un tente d’expliquer ce qui nous entoure, l’autre démontre avec un langage symbolique. Il y a là deux matériaux à la base de l’acte créatif. C’est pourquoi l’accomplissement dépasse la simple relation duelle.

Une pièce musicale de John Renbourn – The Lady And The Unicorn

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Le Web sombre ou Dark Web

yin yang

Un ami m’a fait découvrir le Web sombre, plus connu sous son appellation anglaise le Dark Web. Il s’agit d’un autre monde caché du Web accessible par des logiciels, des configurations ou des autorisations spécifiques. Ce côté sombre sert en grande partie à faire des activités que nous ne voulons pas voir étalées au grand jour.

Cela m’a fait sourire, car je constate que nous transposons la configuration de l’humain dans toutes nos activités. Nous avons nos marchés noirs pour la revente de produit illicite, nos jardins secrets où les désirs et tentations peuvent y trouver refuge.

Carl Gustav Jung a consacré sa vie à explorer l’inconscient, l’autre versant de la conscience. Il a touché les mondes du sacré et du profane.

On entend souvent qu’être soi implique de s’affirmer, de s’assumer. Cela implique de ne pas nier ce qui provient de notre part inconsciente, profane, délinquante et inavouée. Cela implique d’accepter la vie comme elle est, avec son Web ouvert et son Web sombre.

Il est fascinant de constater que le Web fonctionne à partir d’un système binaire, 0 et 1. Une dualité que nous avons reproduite malgré notre quête d’une humanité non duelle.

Doit-on être coupable de ressentir ce qui ne cadre pas dans notre vision des choses? Le sentiment de culpabilité est souvent lié aux valeurs de la société dans laquelle on a grandi, à l’éducation teintée de valeurs religieuses axées sur la faute et le sentiment de culpabilité.

Le fait de nier notre côté sombre, nos émotions, nos sentiments ne les feront pas disparaître. Le fait de les vivre comme une compensation compulsive ne les feront pas disparaître.

Et si nous nous acceptions au point de vouloir saisir et comprendre ce qui supporte ce côté sombre, pour en extraire la partie de notre nature propre qui demande à grandir sainement, en pleine conscience? Peut-être qu’alors une autre frontière tomberait nous rapprochant de l’essence de notre humanité.

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – A nos actes manqués

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Pour mieux vivre les carences

Je sais que je suis capable de voir tous les défauts des autres, car j’ai mis tant d’effort à nier les miens que mon esprit a trouvé une voie de passage. Je ne critique pas, je ne fais que nommer.

Une chance que j’ai su forger ma rigidité d’esprit pour mieux faire face aux tumultes de la vie moderne. Ainsi, tout peut bien changer autour de moi, je demeure le même. Telle une statut de marbre, je deviens la déité de mes pensées.

Je connais le monde idéal dans lequel je veux évoluer, je suis patient, je l’attends, et ce monde va s’adapter à moi, et non le contraire. Seuls les faibles s’adaptent et deviennent fluides.

Je ne suis pas perfectionniste par choix, mais par nécessité, car il faut savoir résister face à ce qu’on ressent pour laisser émerger ce qui devrait être. Tout peut se perdre lorsque nous laissons l’imperfection s’immiscer.

Dans une relation amoureuse, il ne faut pas dévoiler le cœur. Dévêtir nos corps, s’exposer au soleil du désir des autres nous permet de renforcer notre image. Toutefois, notre âme doit rester chaste et cachée. L’authenticité tue le plaisir, puis le bonheur.

Ce n’est pas grave si je ne vis pas maintenant ce que je ressens, j’ai fait le choix d’être une nouvelle forme d’ascèse, et je vis mes carences.

 

Une chanson de Gregory Lemarchal – SOS d’un terrien en détresse

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs,

Pourquoi je ris, pourquoi je pleure,

Voici le SOS, d’un terrien en détresse

J’ai jamais eu les pieds sur terre..

J’aimerais mieux être un oiseau..

J’suis mal dans ma peau..

J’voudrais voir le monde à l’envers..

Si jamais c’était plus beau..

Plus beau vu d’en haut…

D’en haut…

J’ai toujours confondu la vie,

Avec, des bandes dessinées,

J’ai comme des envies de métamorphose,

Je sens quelque chose,

Qui m’attire, qui m’attire, qui m’attire,

Vers le haut…

Au grand loto de l’univers…

J’ai pas tiré le bon numéro…

J’suis mal dans ma peau…

J’ai pas envie d’être un robot,

Métro, boulot, dodo…

Pourquoi je vis pourquoi je meurs,

Pourquoi je crie pourquoi je pleure,

Je crois capter des ondes,

Venu d’un, autre monde,

J’ai jamais eu les pieds sur terre…

J’aimerais mieux être un oiseau…

J’suis mal dans ma peau…

J’voudrais voir le monde à l’envers…

J’aimerais mieux être un oiseau…

Dodo l’enfant, do….

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017– Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

Expérience en directe

image-ecrire

J’écris à partir de mon inconscient, puis j’ajoute la touche d’intelligence pour permettre de voir apparaître les contours de cette expression.

Cette façon de naître par l’écriture me projette hors du temps, hors de l’espace, tout en étant toujours au bon moment et au bon endroit.

Des fragments de pensée se lient aux idées puis aux mots et prennent forme dans des phrases.

Chaque texte apparaît de cette transcendance par un inépuisable jeu de mots et d’expériences, suscitant un état nouveau, ouvrant la possibilité d’une conscience nouvelle.

En fait, le texte est la partie accessible de l’expérience vécue.

 

Une chanson de Alexandre Poulin – L’écrivain acoustique

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Le projectionniste

ImAGEImpossible de se cacher

Imaginez un projecteur installé derrière vous. Il appartient à l’inconscient et projette des représentations du monde que notre esprit conscient capte. Ces projections apportent des couleurs et des formes à la réalité qui fait en sorte que tout est différent.  Rien n’a fondamentalement changé, mais le sens, la couleur, l’odeur, la texture sont différents. Ce n’est pas une création de l’esprit conscient, mais bien de votre inconscient.

L’écart de perception de la réalité entre vous et les autres est parfois important et a pour conséquence de vous isoler face à l’environnement puisque la relation avec celui-ci est illusoire et n’est pas vraie. Ces projections qui transforment le monde environnant par nos peurs, nos désirs, nos attentes, nos règles et nos mécanismes de contrôle peuvent rester longtemps inconnues.

Le plus triste dans tout cela, c’est que ces projections seront interprétées comme une malveillance de l’entourage, alors qu’en réalité cela vient de nous. C’est la cage virtuelle qui nous renforce dans l’isolement.

Lorsque nous parlons de développer sa conscience, nous faisons référence à cette capacité à identifier les projections interposées entre soi et l’environnement afin de percer à jour les illusions que nous entretenons. L’idée n’est pas de taire les projections, l’inconscient, d’ailleurs nous n’en serions pas capables, mais d’en saisir l’effet de nos peurs, nos désirs, nos attentes, nos règles et nos mécanismes de contrôle sur la réalité. Comme lorsque nous allons au cinéma, nous acceptons d’entrer dans le film ou non, mais nous savons que la projection n’est pas la réalité et nos choix sont conscients. Et pour éviter les égarements, les échecs et les déceptions sont de bons éveilleurs car ils infirment la véracité de l’existence de nos projections. C’est pourquoi ils sont si utiles dans nos vies.

Je suis attristé de constater qu’il arrive trop souvent qu’une personne fasse de sa vie et de celle des autres un enfer en raison de son incapacité à discerner le drame créé par le projectionniste en soi et oublie de sortir des faisceaux et de l’écran de ses projections pour regarder la vie autrement.

Une chanson de Terez Montcalm – Le cinéma

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci