Archives du tag ‘Vent

Du bonheur   2 comments

image-amitie

Le bonheur n’est pas ce que tu crois. Ce n’est pas un petit lac perdu au fond de la forêt de la vie qui attend qu’on le découvre.

Le bonheur c’est comme le vent qui nous souffle la vie tous les jours. On peut le laisser passer pendant de longues années sans en prendre conscience, le laisser passer sans savoir, entre nous, autour de nous, entre nos bras ouverts.

Il est facile de devenir cette girouette qui indique dans quelle direction il passe, sans en humer ses qualités, sans se laisser toucher avec émerveillement, sans en goûter la fraicheur qu’il porte.

Arrête-toi, ouvre tes bras, offre ton cœur, n’attends pas. Porte une attention particulière à son passage, à tout ce qu’il embrasse, à ce qu’il touche, à ce qu’il emporte et au son qu’il suscite par son passage entre les feuilles, sur l’herbe, entre-nous et écoute.

Tu verras, souffles simplement. Prends une grande inspiration, remplis tes poumons et apprends à expirer comme on partage ce qu’il y a de meilleur en nous.

Tu verras, quand on devient la différence, le monde lentement change.

Une chanson de Scorpions – Wind of change

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 22 octobre 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

S’attacher au vent et courants   Leave a comment

Poursuite de mon périple à Paris, pour y partager au fil des rencontres, l’accent d’Amérique.

ImAGE le voyage

Sur la mer de la vie, nos pensées et nos émotions représentent les courants et les vents. Pour nous porter réellement là où nous voudrons, pour passer les tempêtes, ou les ouragans qui nous déroutent, et faire notre voyage de vie, il ne faut pas s’attacher aux courants, ni au vent.

Nous devons prendre corps avec le vaisseau, et laisser passer les courants et le vent avec suffisamment de lâcher-prise pour qu’ils nous propulsent, même si nous devons louvoyer, au lieu de nous freiner.

Pour un vaisseau, les courants et le vent ne font pas partie de l’équipement de navigation ou du gréement.

Est-ce vraiment différent pour l’humain au regard de ses pensées et ses émotions?

Une pièce musicale de Jean-Luc Ponty – Mirage

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 4 septembre 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , ,

Mon ancien maître: Vent   Leave a comment

ImAGE reconnaissance

J’ai plaisir à revisiter mes maîtres anciens qui à chaque fois, me font découvrir des enseignements merveilleux.

Par exemple, le maître Vent, qui m’a appris à devenir à être un passeur. Il m’a appris à être ce qui relie en accompagnant et en facilitant le passage de mes semblables.

Vent m’a appris l’importance du mouvement dans un monde qui érige des murs. Apprendre à devenir le souffle de vie qui anime toutes les formes de vie, apprendre à devenir invisible et par une énergie subtile, agir sur la matière qui nous entoure.

Il nous est possible d’être, par nos différentes manifestations, calmant ou dérangeant pour notre environnement.  Nous pouvons apporter de la chaleur ou jeter un froid.  Nous pouvons porter la lumière ou une grande part d’obscurité. Et pourtant, tout ce qu’induiront sur les autres nos différentes manifestations sera transmis de façon invisible. Pas de feu apparent, pas de glace, pas de système mécanique pour faire bouger. Rien que l’action de notre énergie.

Vent m’a aussi fait comprendre que nous pouvons non seulement agir sur les corps qui nous entourent, nous pouvons aussi devenir l’influx sur une représentation du monde. Le souffle de la pensée peut changer les comportements humains et l’organisation de la société.  Ce qui est intangible nourrit le tangible. Ce qui est tangible permet à l’intangible d’éliminer. Ainsi nait toute forme de courant, de la brise à la tornade.

Là ou certains peuvent percevoir de l’agitation, de l’instabilité, et de l’inconstance, Vent met en lumière que celui qui sait que tout est changement, qu’il soit un passeur de vie devient avant tout un régulateur des équilibres de notre humanité.  Chaque contribution permet d’activer l’énergie qui nous inter relie.

Mes maîtres anciens, Montagne, Rivière, Chemin, Arbre et Soleil pour ne nommer que ceux-ci sont riches d’enseignement. Je vous invite tout comme moi à les revisiter de temps en temps.

Une chanson de Noir désir interprétée par Salomé Leclerc – Le Vent nous portera

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/paroles-officielles/736205.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 10 août 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :