Archives du tag ‘Victor Hugo

Notre-Dame de Paris   Leave a comment

notre-dame-light_articleimage.jpg

Mais une ville comme Paris est dans une crue perpétuelle. Il n’y a que ces villes-là qui deviennent capitales. Ce sont des entonnoirs où viennent aboutir tous les versants géographiques, politiques, moraux, intellectuels d’un pays, toutes les pentes naturelles d’un peuple; des puits de civilisation, pour ainsi dire, et aussi des égouts, où commerce, industrie, intelligence, population, tout ce qui est sève, tout ce qui est vie, tout ce qui est âme dans une nation, filtre et s’amasse sans cesse, goutte à goutte, siècle à siècle.

*

Et la cathédrale ne lui était pas seulement la société, mais encore l’univers, mais encore toute la nature. Il ne rêvait pas d’autres espaliers que les vitraux toujours en fleur, d’autre ombrage que celui de ces feuillages de pierre qui s’épanouissent chargés d’oiseaux dans la touffe des chapiteaux saxons, d’autres montagnes que les tours colossales de l’église, d’autre océan que Paris qui bruissait à leurs pieds.
Ce qu’il aimait avant tout dans l’édifice maternel, ce qui réveillait son âme et lui faisait ouvrir ses pauvres ailes qu’elle tenait si misérablement reployées dans sa caverne, ce qui le rendait parfois heureux, c’étaient les cloches. Il les aimait, les caressait, leur parlait, les comprenait. Depuis le carillon de l’aiguille de la croisée jusqu’à la grosse cloche du portail, il les avait toutes en tendresse.

*

Le temps est l’architecte, le peuple est le maçon.

Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris

Une chanson de Le Temps des Cathédrales avec Bruno Pelletier

Les paroles sur https://genius.com/Bruno-pelletier-le-temps-des-cathedrales-lyrics

Publié 8 septembre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures, Voyages et errances

Tag(s) associé(s) : , ,

Victor Hugo et l’amour   Leave a comment

je-t-aime

L’amour fait songer, vivre et croire.

Il a pour réchauffer le cœur,

Un rayon de plus que la gloire,

Et ce rayon c’est le bonheur !

*

Il faut s’aimer, et puis

Il faut se le dire, et puis

Il faut se l’écrire, et puis

Il faut se baiser sur la bouche,

Sur les yeux et ailleurs.

*

Aimer, c’est savoir dire je t’aime sans parler.

Victor Hugo

 

Une chanson de Notre Dame de Paris Belle

Publié 4 septembre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures, Voyages et errances

Tag(s) associé(s) : , , ,

Nous n’avons plus besoin de conflits   Leave a comment

ImAGE Singe de feu

Un jour, maigre et sentant un royal appétit,

Un singe d’une peau de tigre se vêtit.

Le tigre avait été méchant ; lui, fut atroce.

Il avait endossé le droit d’être féroce.

Il se mit à grincer des dents, criant : Je suis

Le vainqueur des halliers, le roi sombre des nuits !

Il s’embusqua, brigand des bois, dans les épines

Il entassa l’horreur, le meurtre, les rapines,

Égorgea les passants, dévasta la forêt,

Fit tout ce qu’avait fait la peau qui le couvrait.

Il vivait dans un antre, entouré de carnage.

Chacun, voyant la peau, croyait au personnage.

Il s’écriait, poussant d’affreux rugissements :

Regardez, ma caverne est pleine d’ossements ;

Devant moi tout recule et frémit, tout émigre,

Tout tremble ; admirez-moi, voyez, je suis un tigre !

Les bêtes l’admiraient, et fuyaient à grands pas.

Un belluaire vint, le saisit dans ses bras,

Déchira cette peau comme on déchire un linge,

Mit à nu ce vainqueur, et dit : Tu n’es qu’un singe !

 

Victor Hugo dans Les châtiments

Une pièce musicale War/No More Trouble avec Playing for Change Song Around The World

les paroles en français sur https://greatsong.net/TRADUCTION-KEB-MO,WAR-NO-MORE-TROUBLE,105980502.html

Publié 14 avril 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :