Un beau témoignage   1 comment

Cela me touche qu’une personne ait le courage de choisir sa voie au lieu de suivre ce que les autres vont lui dicter.  Un beau message illustrant que tout est possible, quand on choisi le bonheur au lieu du compromis.

LES BLOGS

J’ai trouvé le bonheur dans mon choix d’aimer

J’ai choisi d’aimer un homme que ma famille n’accepte pas, sans rien attendre de lui que la magie de nos instants de complicité.

30/12/2016 07:00 CET | Actualisé il y a 15 heures Huffington Post

Il m’arrive de me réveiller en sursaut et de penser que tout ce que nous sommes est un rêve. Comme s’il n’existait pas. Depuis une dizaine de jours, j’évolue dans un environnement qui m’est si familier et qu’il ne connaît que par les histoires que je lui raconte. J’ai choisi d’aimer un homme que ma famille n’accepte pas, sans rien attendre de lui que la magie de nos instants de complicité. C’est trop peu pour mes proches qui ne comprennent pas que j’accepte de vivre une telle relation, qu’ils jugent sans avenir, et dénuée de tout amour… J’entends dans leurs remarques des inquiétudes que seuls les membres d’une famille sont capables d’exprimer. Je réponds d’un sourire et de quelques mots rassurants. Je n’ai jamais rien dissimulé sur mes choix de vie. C’est parfois difficile, c’est vrai, il m’arrive de chavirer dans la solitude et de ressentir un certain désespoir. Qui peut assurément déclarer être heureux à 100%?

cbe674ba2d3174331a432ef32e986834.jpg

Je les vois, ces autres filles qui étaient avec moi à l’école. Elles sont fiancées, ou mariées. Elles ont peut-être un enfant ou deux, ou alors elles annoncent avec fierté leur première grossesse. Elles cherchent à acheter une maison. Elles « avancent » dans leurs vies. Nous avions alors les mêmes rêves, dictés par les mêmes modèles, ces clichés où le bonheur ressemble à un beau couple marié, deux enfants, un gros chien, une maison, une voiture, des vacances d’été à la mer et l’hiver à la montagne… Je ne critique en rien ceux qui réalisent cette liste de belles choses à accomplir. Je suis heureuse pour elles, et je ne les envie pas. Ces bonheurs-là ne sont pas le mien. Je ne ressens pas ce besoin d’avoir tout ça pour être heureuse. C’est peut-être parce que j’ai dû grandir trop vite, et trop vite j’ai appris à me protéger, à être forte, et à agir seule.

Je me suis éloignée de cette vision idéaliste de la famille et de la réussite en traversant des épreuves, qui ont changé ma personnalité et qui m’ont ouvert un autre chemin de vie: celui de la douceur, de la patience, de l’écoute et de la bienveillance. Je ne rejette pas le confort matériel, la réussite professionnelle mais je n’en fais pas des priorités. Je suis restée longtemps enfermée dans le passé, et j’ai dû prendre le temps pour défaire tous ces nœuds qui me retenaient prisonnière de blessures qui me paralysaient. Il reste quelques silences à briser, des non-dits à éclater. Aujourd’hui, enfin je respire, enfin je me sens tellement… libre!

9014fd166fbb3ca5e0393a071bb57539.jpg

Libre d’aimer, libre de sourire, libre de rire, et libre de pleurer, de douter parfois, libre de lever les yeux vers le ciel et murmurer une prière, libre de garder vivants mes plaisirs de petite fille, libre de décider d’être seule parfois et d’apprécier cette solitude, et libre de fermer mes yeux dans les bras de cet homme que j’ai choisi, qui me serre contre lui avec tout la tendresse que deux êtres peuvent partager.

J’ai vécu dans l’inquiétude, dans l’angoisse, dans la tristesse, dans la peur et dans la colère. Il a chassé de son sourire les nuages noirs de mon ciel et m’a révélé la lumière. Il a été la chaleur qui manquait à mon âme pour que je retrouve le chemin vers la personne que j’étais destinée à devenir. Et mon bonheur aujourd’hui, c’est de pouvoir lui dire merci en lui tenant la main et l’embrassant tendrement sur la joue. Je l’aime pour un tas de raisons que je ne listerai pas car elles se résument en un seul mot: « lui ». Je l’aime pour l’homme qu’il est, pour l’amour qu’il incarne et que nous partageons, pour l’amitié qui nous lie, et pour tout ce qui créé de la joie en nous quand nous sommes ensemble. N’est-ce pas ça le bonheur?

Publié 30 décembre 2016 par dandanjean dans Textes de mon cru

Une réponse à “Un beau témoignage

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. belle histoire, elle a raison….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :