La vie sous le soleil et la lune   Leave a comment

yin yang

 

Il fut une époque où il était commun de concevoir la vie à partir de ce qui est vrai et de ce qui est faux, car ces deux positions ne relevaient pas d’une opposition, mais d’une unité parfaite. Ainsi, les notions de clans, de divisions n’avaient pas de sens, puisque tout étant inter relié. La vie humaine se déroulait comme une mosaïque de possibilités, et les voies à entreprendre étaient tout autant diversifiées que stimulantes.

Mais l’insécurité de quelques humains a fait en sorte qu’ils ont eu besoin de tout s’approprier, de prendre tout ce qui, selon leurs perceptions, pouvait calmer leurs doutes et la peur qu’elle génère. C’est ainsi que l’illusion de la division fit son chemin.

Et plus le temps s’écoulait, plus ils avaient l’opportunité de prendre l’espace, de prendre la vie, de prendre une position plus qu’un autre, de protéger leur vérité et de faire de la différence une sorte de mensonge à leur vision.

Puis, des courants de pensée se sont propagés et encore là au lieu d’y apprécier une diversité, une lutte pour la primauté a éclaté.

C’est maintenant devenu une réalité avec laquelle nous devons composer. Mais tout cela peut encore évoluer et tendre vers une ère d’acceptation et de paix.

En effet, même à notre époque, il y a encore des personnes qui regardent le ciel et qui prennent conscience de l’immensité et de la diversité de la vie. Ils sont de plus en plus nombreux à regarder le ciel et ils découvrent que le soleil et la lune sont l’illustration d’une seule unité. Pendant que l’un apporte la lumière de la vie, l’autre apporte le côté obscur de la vie. Et ils tournent constamment pour illustrer l’importance du changement et de la fluidité.

Ce matin le soleil peut être haut et fort laissant peu de place aux ombres et ainsi donner l’impression que la clarté est la seule réalité valable. Et pourtant, en ne bougeant pas de la journée, le soir, les jeux d’ombres s’installent et sous les étoiles une réalité tout aussi époustouflante s’apprécie.

Ce qui est vrai et ce qui est faux sont liés, la lumière et l’obscurité sont liées, tout en étant relatives selon la position de la personne qui vit ici et maintenant. Ainsi, l’un et l’autre ne sont pas absolus et peuvent être déformés par différents facteurs, dont notre présence.

Lorsque nous regardons la course du soleil et de la lune, avec un peu de recul, il devient si futile de débattre de l’importance de l’un par rapport à l’autre, la différence des positions que nous adoptons découle ultimement de notre point de vécu. Tout comme le soleil qui ne fait que passer au-dessus de nos têtes, nous devons assumer que ces mêmes bienfaits seront vécus par d’autres malgré la différence de nos positions sur la terre. Chacun, à intervalle différent, vivra sa lumière dans son propre ici et maintenant. Rien de faux, rien de vrai, pour la personne qui sait attendre son temps, il y a pour elle qu’une seule vie qui se déroule et se réalise.

Une chanson de Joni Mitchell – Circle game

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Publié 16 mai 2017 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :