Les habitants des sans villes   Leave a comment

yeux_terre

Je suis né dans une ville

Et depuis j’ai voyagé

J’ai déménagé et fait tant de parcours

Que je marche maintenant

Comme ceux qui sont sans ville

Je suis un humain en partance

Et la couleur de ma peau,

L’accent de ma langue

Ou les croyances que je porte

N’y changeront rien au fait

Que je suis frère

De l’humain qui m’accueille.

Le chemin vers chez soi n’a pas de fin,

Car j’ai été derrière tant de portes

D’habitations hospitalières

Où l’eau a été partagée

En signe d’accueil et d’acceptation

J’ai laissé un peu de moi

Chez les voisins de ma vie

C’est pourquoi ce chemin

Est ouvert à tous

Comme âme bienveillante

Ou toute signalisation ramène

À l’origine de notre appartenance.

C’est pourquoi dans cette vie,

J’ai tout puisque peu à prendre

Et bien que rien ne puisse durer

J’ai toujours avec moi ce qui peut t’accueillir.

Une chanson de Tiken Jah Fakoly – Plus rien ne m’étonnes

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :