Et si parfois le bonheur dérangeait?   Leave a comment

P1070798

Vous est-il déjà arrivé d’exprimer votre bonheur, de dire que la vie est belle et d’avoir un proche qui vous interpelle en disant que la vie est injuste? Par exemple, elle peut vous exprimer qu’elle est en train de vivre quelque chose de difficile et qu’elle est triste. En fait, elle vous renvoie le message que parfois la vie est dure.

Et vous êtes perplexe.

Oui, d’une part, vous comprenez cette souffrance, et ce besoin de la partager.

Oui, d’autre part, vous comprenez que vous dérangez avec l’expression de votre bonheur, suscitant cet arrière goût d’excuse d’être si bien!

Oui, trop souvent vous avez déjà vécu cette situation, et vous savez que tout passe, plus vite que l’état d’esprit dans lequel nous nous emprisonnons.

Prendre au lieu de vivre la vie, c’est vouloir posséder ces enfants, vouloir qu’ils nous aiment, qu’ils nous parlent régulièrement, qu’il partage notre vie, nos valeurs, nos croyances et se posséder mutuellement. Pourtant, c’est normal quand il y a de grandes différences de ne pas se rejoindre.

Prendre au lieu de vivre la vie, c’est refuser d’être triste, c’est refuser de souffrir, c’est refuser de comprendre, et laisser les chaînes de notre esprit nous maintenir au mur de nos peurs et de notre ignorance.

Vivre, c’est autant exprimer sa tristesse que sa joie, c’est chanter, c’est chuchoter, c’est s’ouvrir, c’est encore apprendre, bref, créer sa propre vie.

Nous sommes en paix quand nous laissons vivre les autres, et qu’il y a une communication signifiante avec les proches et non une communication par attachement. Je parle de communiquer avec des personnes qui ont le désir d’échanger et non parler pour maintenir les liens.

Il y aura toujours une personne autour de nous qui souffre, une personne malheureuse, et même parfois, ce sera notre tour. En saisir les encrages des chaînes et ne pas juger n’est pas toujours facile.

C’est lorsque le bonheur dérange que nous mesurons l’importance de la compassion et de l’attention. Nous avons ce pouvoir d’accompagner les proches vers un état plus paisible et créatif.

Je fais le souhait que vous soyez des plus heureux.

Une chanson de Christophe Maé – Il est où le bonheur

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

 

Publié 3 juillet 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :