L’apprentissage de l’imperfection   Leave a comment

Charlie_Chaplin_smile

On part du principe qu’être heureux c’est éprouver une succession ininterrompue de sentiments positifs, et que si l’on éprouve de l’envie ou de la colère, si l’on est déçu, triste, anxieux ou si l’on a peur, on n’est pas heureux pour de vrai. Alors qu’en fait les seuls êtres à ne jamais passer par ces moments-là sont les psychopathes. Et les morts.

*

Pour atteindre le bonheur à long terme, il faut savourer le voyage vers une destination d’élection. Le bonheur, ce n’est si parvenir au sommet de la montagne, ni escalader ses pentes sans but, mais vivre l’expérience de l’ascension.

*

Si l’on n’apprend pas à échouer, on échoue à apprendre.

L’apprentissage de l’imperfection de Tal Ben-shahar

 

Une chanson de Fred Pellerin – Chanson Cloche (y a toujours un p’tit manque)

Il manquera souvent d’un ingrédient

Pour réussir la recette

On oubliera occasionnellement

D’acheter du sel, du pain, du poivre

De la mélasse, de la vinaigrette

Il manquera souvent une personne

Au rendez-vous fort important

Et quand sonnera le téléphone

Ce sera elle qui vous dira j’m’excuse, hélas

Je manque toujours un peu de temps

Refrain

Y a souvent un petit manque

Y a souvent un petit quelque chose, qui

Y a souvent un petit manque

Y a souvent un petit quelque chose qui cloche

Et quand s’agitent les hormones

Il faut pas s’en faire un complexe

C’est sûr qu’au moindre souffle, on frissonne

Ce n’est pas un manque de drogue, ni d’alcool

C’est plutôt un manque de sssssssss

Si après plusieurs nuits d’aventures

Des nuits de caresses et de velours

L’état de manque persiste et dure

Alors c’est pas un manque de peau, de fesses frivoles

C’est surtout z’un manque d’amour

Refrain

Quand on travaille pas, c’est bien connu

On dispose de beaucoup, beaucoup de temps

Pour s’amuser, courir les rues

On ne manque pas de soleil ni de liberté

Mais on manque souvent d’argent

Quand on s’est couché très tard la nuit

Sans se soucier du réveil

C’est sûr qu’au lendemain, y a quelqu’un qui te dit

A te voir les cernes sous les yeux, c’est évident

Tu manques un tit peu de sommeil

Refrain

Même avec désir et concentration

Même avec les prières de la bible

Qu’on soit prophète ou grand champion

Il y a souvent soudainement un petit coup de vent

Qui vous fait manquer la cible

Quand on détruit les essentiels

Pour les caprices de la finance

On crache du noir dans le bleu du ciel

On gueule avec une honteuse fierté

Notre manque de cohérence

 

Refrain

Et c’est pour ça

Oui qu’ici bas

La perfection

N’existe pas

 

Publié 27 octobre 2017 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :