Survivre à la torture   Leave a comment

ImAGE de bonheur

 

Ce n’est pas facile, ni simple à exprimer. Mais, oui, j’ai vécu la torture et, sur une longue période. Les blessures sont profondes et encore présentes.

Au début, j’ai subi le chantage, vous savez, cette approche qui vise à s’obliger à faire quelque chose sinon nous risquons de perdre la face. Puis, cela s’est intensifié. J’ai été contraint à subir la fatigue qui nous induit un état second, et nous amène à supporter l’impossible, et continuer, encore et encore. Puis, ce fut les techniques de tromperie, celles où l’on fait miroiter un espoir, et subitement, il disparaît, afin d’attaquer les systèmes de défense. Puis différentes substances pour faire tomber les inhibitions, ce que nous ne voulons pas révélé.

Pendant ma captivité, j’ai établi une routine, que je suivais religieusement afin de pouvoir m’encrer dans certains repères. J’ai vu les espoirs d’amour s’évanouir, j’ai vu les amitiés disparaître, j’ai vu les trahisons sous leurs vrais jours. Puis, ce fut mon manque d’amour qui est apparu, les mensonges que je me suis forgés, je touchais le fondement de la situation.

Il a fallu combien de coups avant que je cède?

Il a fallu combien de chutes avant que je m’extirpe?

Il a fallu combien de pression avant de céder?

Il a fallu combien de peurs avant de lâcher-prise?

Il a fallu combien de désillusion avant de comprendre?

Nous sommes tous passés par une période de noirceur. Pour certains cela arrive plus tôt, pour d’autres plus tard. Ce texte peut paraître difficile ou dur, mais il est l’expression exacerbée de ce que nous vivons. Trop souvent, le tortionnaire est en nous-mêmes, et nous ne prenons pas conscience de ce que nous endurons inutilement, avant de lâcher-prise, et de faire la paix avec soi, puis avec les autres.

Je nous le souhaite tous.

 

Une chanson de Dany Bédard – Faire la paix avec l’amour

J’ai pas demandé à venir au monde

Je ne veux pas non plus rester dans l’ombre

J’ai pas choisi celui que j’aime

Je ne veux pas non plus cacher ma peine

 

Je suis pendue à tes lèvres

J’entends la porte qui se referme

J’éteins le soleil qui se lève

T’as jamais su calmer ma fièvre

T’as jamais pu lever les poings

Pourtant je pleure toute les nuits

Ces blessures la… je les guéris

J’ai l’impression que ça va trop loin

Refrain

J’ai dû combattre mes envies

Et faire semblant d’aimer la vie

Mais aujourd’hui c’est à mon tour

De pousser la porte et voir le jour

De reconnaître qui je suis

Et faire la paix avec l’amour

J’ai peur de ta voix et du noir

Le noir qui loge le désespoir

Celui-là même qui me poursuit

Et qui me plonge dans l’oubli

J’ai pas demandé à venir au monde

J’veux ne pas non plus rester dans l’ombre

J’ai pas choisi celui que j’aime

Je ne fais qu’un avec ma peine

Refrain

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2017 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas couper ou modifier les textes et le contenu sans mon approbation, merci.

 

 

Publié 17 novembre 2017 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :