Khalil Gibran; rêveries et attirance   Leave a comment

cropped-eveil-tv-conscience-pixabay.jpg

Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l’Éternité.

*

Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l’aube de votre connaissance.

*

Moi et le rivage nous sommes amants :

Le vent nous unit et nous sépare.

Je viens de l’au-delà du crépuscule

Pour unir l’argent de mon écume à l’or de ses sables ;

Et je rafraîchis son cœur brûlant de mon humidité.

Quand l’aube point, je lis la loi de la passion à mon bien-aimé,

Et il m’attire sur son cœur.

Au soir je chante la prière du désir,

Et il m’étreint.

Khalil Gibran

 

Une pièce musicale de Vangelis – Conquest of Paradise

 

Publié 16 février 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :