Les révolutionnaires subversifs   2 comments

ImAGe humanité

Il est tellement rafraichissant de constater qu’il existe encore des personnes qui refusent la soumission, qui voit dans l’action civique et sociale la voie de l’affranchissement.

Ce qui me rassure aujourd’hui, c’est que je vois émerger des gens qui me veulent pas seulement changer l’ordre établi par un autre proche à leur image. L’urgence d’agir pour sauver notre planète, pour sauver les humains des maladies que nous créons ont permis de susciter en eux une prise de conscience profonde.

On dirait des révolutionnaires subversifs, car ils commencent par se changer eux-mêmes, à développer leur conscience. Cela change tout, dans leur rapport au monde, dans leurs relations, ces humains sont par delà un débat politique, ils parlent non pas de détruire, d’écraser, ou de remplacer, mais plutôt d’accompagner, de faire avancer, d’évoluer.

Leur action sociale n’a pas le goût de cendre qu’engendrent les luttes. Il a le goût d’un printemps nouveau.

Loin de l’idéaliste, ces révolutionnaires subversifs ont repris possession d’eux au lieu de posséder le monde. Et c’est ce qui nous sauvera. Des humains conscients et heureux.

Une chanson de Daniel Bélanger – Il y a tant à faire

Les paroles sur https://www.paroles-musique.com/paroles-Daniel_Belanger-Il_y_a_tant_a_faire-lyrics,p065961922

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Publié 2 mai 2018 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

2 réponses à “Les révolutionnaires subversifs

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Je me reconnais en çà. J’ai commencé par changer, et en participant à des marches, je me suis aperçue que la « masse révolutionnaire » était décevante : boire du coca en marchant contre Monsanto, je l’ai vu ! S’épuiser à traiter les passants de criminels en tractant pour le veganisme, je l’ai vu aussi. J’en suis donc revenue et m’évertue chaque jour à faire ma propre révolution, à être le changement que je veux voir en ce monde comme nous l’a incité Gandhi. Je n’ai plus de gêne d’être différente, je m’y sens bien, je ne reviendrai pas sur beaucoup de choses (j’ai abandonné la voiture, la TV, les centres commerciaux etc) et j’ai encore tant à progresser. Le militantisme est un jeu de gueulards pour beaucoup qui dénaturent la cause. Les casseurs en sont l’extrême. Comment peut-on vouloir casser et suggérer un nouveau monde ? Je n’ai pas besoin de détruire un Mc Do pour cela, mettant au chômage direct certaines personnes qui ont besoin demain de cet argent. Non, je ne vais jamais à Mc Do, et si tout le monde faisait comme moi, il y aurait un changement de paradigme, les jeunes, au lieu d’y être exploités, se tourneraient vers des missions civiques pour leur argent de poche. Personne ne serait lésé, ce serait juste un changement sociétal. Sans violence.

    Aimé par 1 personne

    lacapacitedemerveillement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :