L’Imprononçable   Leave a comment

ImAGE champs

Commencer

par asseoir

sa journée

sur un linge

de silence.

Descendre

au profond

de soi,

en dessous

des maux,

en dessous

des mots,

dans ce lieu

sans lieu

où s’annonce

la rencontre.

Ne rien vouloir

sinon

être là,

dans l’ouverture

à ce qui vient.

Se laisser

faire

et défaire

par la pulsation

de l’éphémère

jusqu’à

cet agenouillement

du dedans

qui signe

la vraie

prière.

 

Francine Carrillo dans L’Imprononçable

Une pièce musicale de Helene Schulthess qui interprète à la flute  de Johann Sebastian Bach, Toccata and Fugue d minor

Publié 23 mai 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :