Le Voyageur chérubinique   Leave a comment

ImAGE lever de soleil

L’âme a deux yeux: l’un regarde le temps, et l’autre se tourne vers l’éternité.

*

On n’apprécie rien si on ne le contemple pas ; ce qui manque au monde c’est la contemplation.

*

Toi, tu n’es pas dans l’espace, c’est l’espace qui est en toi. Jette-le hors de toi, et voici déjà l’éternité.

Toi-même crées le temps, tes sens forment l’horloge.  Arrête donc en toi le balancier, et c’en est fait du temps.

*

Le sage qui s’est porté au-dessus de lui-même, repose quand il court, agit quand il contemple.

*

Homme, ta félicité tu peux la saisir toi-même : Si seulement tu t’y disposes et y consens.

*

Je ne sais pas ce que je suis, je ne suis pas ce que je sais : Une chose, et pourtant aucune chose, un petit point et un cercle.

*

Ami, j’arrête là. Si tu veux lire encore, va, toi-même deviens l’écriture et l’essence.

Angelus Silesius dans Le Voyageur chérubinique

Une pièce musicale d’Erik Satie – Gnossienne No.1

Publié 3 juillet 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :