Thich Nhat Hanh et la sérénité de l’instant

thay_duncan_berry

Il nous faut vraiment comprendre la personne qu’on veut aimer. Si notre amour n’est que volonté de posséder, ce n’est pas l’amour vrai. Si l’on ne pense qu’à nous-mêmes, si l’on ne connaît que nos propres besoins et ignorons les besoins de l’autre, on ne peut pas aimer. Nous devons regarder profondément pour voir et comprendre les besoins, les aspirations et les souffrances de la personne qu’on aime. Ce sont les fondations de l’amour vrai. Vous ne pouvez vous empêcher d’aimer l’autre quand vous le comprenez vraiment.

*

Quand un bon jardinier regarde son compost, il sait cela : le compost ne le dégoûte plus, ne l’attriste pas. Au contraire, il connaît la valeur de la matière en décomposition et n’a rien à objecter. Un compost donne naissance à des fleurs en quelques mois. Vis à vis de notre colère, il nous faut être tout aussi perspicace que le jardinier qui n’a pas une vision duale des choses. Notre colère, nous ne devons ni en avoir peur, ni la rejeter. Nous savons que la colère peut être une sorte de compost et qu’il est en son pouvoir de donner naissance à quelque chose de beau.

*

Il y a des gens qui pratiquent la méditation assise plusieurs heures par jour et qui ne font jamais vraiment face à leurs sentiments. Certains d’entre eux disent que les sentiments ne sont pas importants – et préfèrent porter leur attention sur des sujets métaphysiques. Je ne dis pas que ces autres sujets n’ont pas d’importance. Mais s’ils sont considérés sans relation avec nos problèmes réels, notre méditation n’aura pas vraiment de valeur ni d’utilité.

*

Ne pensez pas que la connaissance que vous possédez aujourd’hui soit immuable, absolue vérité. Évitez d’avoir l’esprit étroit et de vous attacher à vos points de vue actuels. Apprenez et pratiquez le non-attachement aux points de vue afin d’être ouvert et réceptif au point de vue des autres. La vérité est dans la vie et pas seulement dans les concepts. Soyez prêt à apprendre tout au long de votre vie et à observer la réalité par vous-mêmes partout dans le monde et à tout moment.

Thich Nhat Hanh dans La sérénité de l’instant

Une pièce musicale de Hans Zimmer – A way of life

2 réflexions sur “Thich Nhat Hanh et la sérénité de l’instant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s