Qui aime quand je t’aime

ImAGE - sens

Ce n’est pas mon amour qui est infini, ce n’est pas ton amour qui est infini.  Ce qui est infini est l’amour qui nous unit.

*

La source est fluide. Penser à toi n’est pas une pensée arrêtée par les mots du manque, trop de doutes et surtout de non-dits. Une soif jamais assouvie, qui questionne ce que tu es ou n’es pas, as ou n’as pas.

Ma pensée vers toi se fait légère, sans reproches et sans rancunes.

Quand je pense à toi, je suis avec toi en pensée.

Je ne me contente pas d’avoir une relation avec toi, je suis en relation avec toi. Ce n’est pas toi ni la relation qui me font vivre ; c’est la vie en moi, en toi, qui fait vivre la relation.

*

Je viens à toi avec mon désir, non avec mon manque, avec ma source, pas seulement avec ma soif.

*

On dit que les adverbes – encore, toujours, même pas, jamais, décidément, au moins – sont les ennemis de la relation à deux.

*

Même si nous rencontrons qui nous ressemble, chacun de nous est unique : il ne peut par conséquent penser comme nous, vivre comme nous, aimer comme nous.

Catherine Bensaid et Jean Yves Leloup dans Qui aime quand je t’aime

Une pièce musicale de Keith Jarrett Trio – I Fall In Love Too Easily

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s