Par 4 chemins

Languirand

D’après des études récentes, les hommes qui ne comprennent rien aux femmes se divisent en deux catégories : les célibataires et les maris.

*

En somme, la maladie la plus grave de l’homme, c’Est le conditionnel. Il se porterait remarquablement bien : s’il faisait plus beau ; si les enfants pleuraient moins ; si les taxes étaient moins élevées ; si l’argent avait plus de valeur ; si la mer était moins loin ; si la voiture roulait plus vite ; si le café était plus chaud ; si le potage était moins froid.

*

Chacun sait que dans une proportion conditionnelle, le verbe est à l’imparfait.

*

C’est très difficile de penser qu’on va refaire le monde si on ne commence pas par se refaire soi-même.

*

Les gens qui sont les maîtres du système sont tellement occupés du système ou par le système qu’ils n’ont pas le temps de réfléchir à ce qu’ils font.

*

Je m’intéresse à la spiritualité, mais il est inutile de dire que je ne suis pas un homme de religion.

*

Le grand problème dans la vie, c’est de classer les choses.

Jacques Languirand dans Par 4 chemins

Une pièce musicale de Wes Montgomery-Four On Six

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s