Matière à réflexion

a2062152562_10

On a besoin d’ennemis et d’étrangers pour se définir soi-même.

*

Le gagnant a besoin d’un perdant ; le saint d’un pécheur ; le sage d’un imbécile : tout au moins tant que la plus grande joie que l’on puisse avoir dans l’existence sera « d’arriver à quelque chose », « d’être quelqu’un », une petite divinité spécifique et séparée.

*

On ne meurt pas car on n’est jamais né. On avait simplement oublié qui l’on était.

*

Le futur appartiendra à ceux qui savent vivre intensément le présent.

*

Il ne sert strictement à rien de tirer des plans pour un futur dont on ne pourra jamais vraiment jouir. Une fois ces plans arrivés à maturité, on se retrouve en train de vivre pour un autre avenir situé encore plus loin.

*

Chacun de nous est une manifestation de l’énergie totale de l’univers.

*

Aucun élément, aucun détail de notre univers n’étant séparable du tout, le seul véritable Vous, votre Moi, c’est le tout.

Alan Watts dans Matière à réflexion

Une pièce musicale de Ho Sadho – A Song by Kabir | Kabir Jayanti | Five Elements

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s