Le jeu d’échecs

J’ai toujours trouvé ce jeu fascinant. Un jeu où nous sommes confrontés aux échecs.

Son origine se perd dans la nuit des temps, et pourtant il est actuel à chaque époque. Dans un espace géométrique fixe, les combinaisons n’ont de limites que celles imposées par la créativité d’un esprit.

Les joueurs doivent à partir d’une ouverture, bouger avec art et science afin de tenter de faire reculer l’autre dans ses derniers retranchements. Mais, cet art et cette science ne mènent à rien, il n’y a pas de création de grandes formules, pas de produits dérivés à produire, seulement la sentence du perdant, de l’échec.

Aujourd’hui, ce jeu est devenu une unité de mesure pour déterminer la vitesse d’exécution du cerveau humain et du développement de l’intelligence artificielle. Les défis entre les joueurs et les ordinateurs ont soulevé bien des passions.

L’échec nous amène d’une certaine façon à réaliser deux des défis les plus difficiles de l’existence. D’abord choisir de ne pas se soumettre. Puis, vivre avec l’autre sans se faire jamais le moindre ennemi.

Ce jeu démontre, d’une certaine façon, que l’échec peut aiguiser l’esprit et qu’il peut permettre de se dépasser à partir du seul but d’agir dans une perspective d’un ici et maintenant.

En ce sens, il représente une autre forme d’entraînement de l’esprit.

Une pièce musicale de Mark Willott – Chess

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s