L’attention vigilante

Le principe essentiel de la discipline bouddhique est l’attention vigilante, cette continuelle présence d’esprit, cette lucidité dont il est dit, dans le Dhammapada:

« L’attention est le chemin qui conduit à l’affranchissement de la mort, l’inattention, l’irréflexion est le chemin qui mène à la mort. Ceux qui sont attentifs ne meurent pas, les inattentifs sont déjà comme des morts. »

À quoi cette attention doit-elle s’appliquer ? Elle doit s’appliquer à toutes choses. Elle doit s’appliquer aux faits matériels que nous découvrons autour de nous par le moyen de nos sens. Elle doit s’appliquer aux mouvements mentaux que nous pouvons déceler chez autrui : idées, passions sous toutes leurs formes et dans toutes leurs manifestations. Mais l’attention continuelle doit surtout – oh oui surtout – être dirigée sur nous-mêmes.

Alexandra David-Néel dans La discipline spirituelle bouddhiste, Revue Le Lotus Bleu

Une pièce musicale de Nawang Khechog – Walking into the Himalaya to Meditate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s