L’imagerie mentale

À l’aide de différentes méthodes d’enregistrement de l’activité du système nerveux et de données comportementales, Aymeric travaille ainsi sur l’effet de l’imagerie motrice sur la performance et la réhabilitation. L’objectif est de déterminer les mécanismes sous-jacents à l’activité d’imagerie, ainsi que les règles et conditions de pratique permettant d’en assurer son efficacité dans le développement et le recouvrement des fonctions motrices.

L’imagerie mentale pour (re)muscler le cerveau et le corps | Aymeric GUILLOT | TEDxClermo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s